Femina Logo

Chronique sexe

Plaisir renouvelé: comment prendre soin de son périnée?

Plaisir renouvelé: comment prendre soin de son périnée?

«La plupart des périnées ont tendance à être hypertoniques, c’est-à-dire tendus (comme un string) en permanence.» - Romy Siegrist

© PETITES LUXURES

WARNING: cette chronique ne s’adresse pas uniquement aux personnes en post-partum, ou confrontées à des fuites urinaires, ou ayant subi une opération de la prostate. Connaître son périnée n’est pas inné: la bonne santé périnéale concerne tout le monde, comme manger cinq fruits et légumes par jour.

Le périnée, ce n’est pas juste cette petite zone entre les testicules et l’anus sur lequel il peut être bon d’appuyer, ou ce qui nous aide à retenir nos vents. C’est un ensemble de muscles qui s’étend du pubis au coccyx et qui entoure notamment une partie de l'urètre et du vagin, ou de la base du pénis, et de l'anus! Si on l’appelle aussi plancher pelvien, il est à noter qu’il ressemble plus à un hamac souple qu’à un plancher dur.

Attention à l'hypertonicité

On entend souvent qu’il faudrait avoir un périnée «tonique», pour avoir plus de sensations pendant le sexe ou une meilleure érection (et au passage empêcher une descente d’organes quand on prend de l’âge – ou que l’on s’amuse un peu trop sur un trampoline –, ou encore pour éviter de venter lorsque l’on tousse – au retour du Covid à l’automne ça pourra être utile).

Cependant, tonique ne veut pas dire tendu! Or, la plupart des périnées ont tendance à être hypertoniques, c’est-à-dire tendus (comme un string) en permanence. Eh oui, beaucoup de personnes, toutes ouvertes d’esprit qu’elles soient, sont en fait souvent – littéralement – coincées du cul. Et cela est d’autant plus probable si elles ont tendance à vivre de l’anxiété, ou qu’elles ont de fortes pulsions de contrôle. Ces tensions peuvent notamment entraîner des douleurs profondes dans le bassin, mais aussi des difficultés aux pénétrations.

Mais alors, comment prendre soin de son périnée? On évite le stop pipi qui peut favoriser le blocage de bactéries dans l’urètre et fatiguer les sphincters, et on commence à penser respiration génitale.

S’imaginer inspirer et expirer par l’anus et par la vulve va provoquer une activation du périnée. Si pour Hegel on était dans le mouvement de la pensée, avec Kegel on est dans le mouvement du périnée! On prend quelques secondes d’inspiration, on bloque un moment, et on relâche en quelques secondes. Plus on fait lentement et en conscience l’exercice, plus on est efficace et tonique «comme il faut» ! Le point bonus: ces exercices peuvent être déjà stimulants en soi, en plus de rendre les sensations plus fines lors de l’excitation sexuelle. C’est le double effet Kiss Cool.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E81: Comment aider nos proches vivant un burnout ou une dépression

Dans vos écouteurs

Podcast Tout va bien E80: L'utilité de l'EFT dans la gestion du stress

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné