Femina Logo

La question

«Je viens de rencontrer un homme qui me propose d’échanger des photographies érotiques. Je me sens mal à l’aise à l’idée de me prendre en photo nue. En même temps, je n’arrête pas d‘y penser» [Hélène, 37 ans]

La réponse

Les technologies actuelles, les smartphones, les «Whatsapp» permettent de nouvelles manières de jouer dans l’espace érotique. Ces interactions virtuelles soulèvent des questions importantes auxquelles il s’agit de réfléchir avant de se lancer dans l’expérience. Tâchons de passer en revue quelques-unes d’entre elles et de se questionner sur les enjeux psychologiques et sexuels qui s’y cachent.

Le premier point à discuter est l’usage de ces fichiers. Une fois une photographie envoyée, vous ne la maîtrisez plus. Faites-vous suffisamment confiance à votre partenaire? Il peut en faire ce que bon lui semble. Il paraît donc important de bien s’entendre sur les éventuelles règles de confidentialité. Quel que soit votre ressenti face à cet homme, gardez à l’esprit que le risque que ces photographies soient révélées existe.

D’un autre côté, ce caractère risqué et les aspects subversifs de la proposition semblent comporter une force érogène pour vous. Est-ce que cela éveille du désir? De l’excitation? Les deux à la fois? Il n’est pas rare que la nouveauté ou l’interdit aient cet effet sur notre libido. De plus, la photographie donne la possibilité de s’amuser dans une zone entre le réel et le fantasme, entre ce qui est suggéré et ce qui est dévoilé. Prenez le temps de vous demander ce qui vous allume dans ces échanges.

Vous dites ne pas être confortable à l’idée de photographier votre corps. Quoi de plus confrontant qu’une photo de soi-même? Vous vous trouvez face à votre anatomie et au jugement que vous lui portez. Cependant, il est possible d’utiliser ces clichés pour apprivoiser l’image corporelle en apprenant à découvrir puis à mettre en avant ce que vous appréciez. Il existe des photographes spécialisés dans ce type d’accompagnement. C’est par exemple ce qu’Edoardo Carando se donne comme mission lorsqu’il collabore avec des psychothérapeutes.

Prenez le temps de réfléchir aux implications de tels échanges, à ce qui pimente votre vie sexuelle et surtout à faire la paix avec votre corps.

Notre expert

Cette semaine, envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue-psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch


A lire aussi:
Augmenter son plaisir grâce au sexe tantrique: comment se lancer?
Que signifie l'absence de désir sexuel?
Sexting: des chercheurs américains se penchent sur sa pratique

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.