Femina Logo

La question

«Je ne peux plus avoir de relations sexuelles à cause de douleurs. Après plusieurs rencontres, mon gynéco m’a dit que c’est un problème psychologique. J’ai vraiment mal. Que puis-je faire?» [Marie, 27 ans]

La réponse

Lors de douleurs durant l’acte sexuel, il est tout à fait pertinent d’aller consulter. Vous avez donc bien réagi. Dans le monde médical, la séparation entre corps et esprit résulte des besoins et des limites de la science. Dans la réalité de chacun, cette différence est moins nette. Vous avez mal à la tête tous les jours durant une semaine? Votre moral en prendra un coup. De la même manière, si vous êtes stressée de façon chronique, cela se manifestera au niveau du corps. Si votre problème est psychologique, cela ne signifie pas que vous êtes folle et encore moins que vous ne souffrez pas réellement.

Dans les problématiques de dyspareunies (douleurs durant les rapports sexuels), les causes sont diverses et fréquemment multiples. Si les investigations gynécologiques n’expliquent pas les raisons de votre problème, il est tout de même possible que son origine soit physique: une infection, une sécheresse vaginale, une blessure lors d’une pénétration trop rapide, etc. Si ce facteur n’est plus présent et n’est donc plus visible, le mal peut être maintenu pour d’autres raisons. Il arrive souvent que des mauvaises expériences, comme la douleur, génèrent de l’appréhension, qui se manifeste sur le plan corporel par une crispation musculaire et dans l’esprit par une anticipation négative de l’acte. Si vous imaginez que le rapport sexuel se passera mal, le désir et l’excitation qui aide le corps à se préparer au sexe vont diminuer. Ce faisant, votre corps et votre esprit se protègent. Dans tous les cas, il est judicieux de contacter un sexothérapeute pour aborder ces difficultés. Avec lui, vous comprendrez mieux le type de douleurs, la façon dont elles se mettent en place et vous chercherez des solutions sur les plans psychologique, sexologique et relationnel pour dépasser cette situation. Cette personne pourra également faire le lien avec votre gynécologue et d’autres spécialistes si besoin afin de créer un réseau de soins qui vous permettra de (re)trouver une sexualité épanouissante.

Notre expert

Cette semaine, envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue-psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina