Femina Logo

Chronique sexe

Intégrer le candaulisme dans son couple, un fantasme courant

Integrer le candaulisme dans son couple un fantasme courant

Observer l’autre prendre du plaisir en nous regardant avec complicité peut être déstabilisant ou particulièrement excitant.

© PETITES LUXURES

«Z’avez vu ma femme? – Oui, chef. – Elle est belle, hein? – Oui, chef.» Utiliser sa ou son partenaire pour se faire mousser ne date pas de RRRrrrr!!!: au VIIIe siècle avant J.-C., le roi Candaule était si fier de la beauté de sa femme qu’il appréciait pouvoir l’exposer nue – sans son consentement malheureusement – à d’autres yeux.

Mais laissons le Candaule à Venise (même s’il n’était pas de là-bas) et revenons à nos moutons: le candaulisme est la pratique selon laquelle une personne est excitée sexuellement par le fait de (sa)voir que sa ou son partenaire couche avec une autre personne.

Entre exhibitionnisme et voyeurisme, valorisation de soi par procuration, «offrande» généreuse à d’autres et masochisme jouissif, le fantasme candauliste est relativement courant!

Il n’y a qu’à voir le nombre de vidéos dans le porno – même si dans le candaulisme, tout le monde est consentant et «actif» dans ce choix.

Analyser le fantasme pour plus de sécurité

Si l’envie commune de tester est là, se questionner sur la fonction de ce fantasme permet de colorer son éventuelle mise en pratique, histoire de bien en prendre plein les mirettes mais non «plein la figure» – du moins émotionnellement parlant.

Est-ce une recherche de sensualité partagée, générant un bain de gratitude dont tout le monde profite parce que notre partenaire fait si bien l’amour qu’il serait dommage d’en priver les autres?

Ou bien par exemple a-t-il une fonction d’humiliation, qui vient jouer sur une angoisse d’abandon ou d’insuffisance, du style «regarde comme LUI me baise bien» – ce qui demanderait beaucoup de sécurité pratique et relationnelle pour être réalisé? Quoi qu’il en soit, comme dans toute pratique à trois impliquant un couple, prendre soin de comment on redescend de ce moment ensemble mais aussi avec la tierce personne est important, afin que celle-ci ne se sente pas utilisée (sauf si c’est ce qui l’excite elle).

Pour finir, si observer l’autre prendre du plaisir (et en donner) en nous regardant avec complicité serait trop déstabilisant pour certains et certaines, cela peut être vécu comme particulièrement excitant pour d’autres – et fait avec une grande douceur. Ça peut également être l’occasion de satisfaire notre curiosité sur comment notre partenaire fait ou faisait l’amour avec autrui – et vice versa – et, pourquoi pas, d’y puiser de l’inspiration!

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E94: Les bienfaits du jeu vidéo sur notre épanouissement

Dans vos écouteurs

Tout va bien E89: Comment mieux comprendre nos rêves

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné