Femina Logo

psycho

La solution pour ne pas craquer devant une part de gâteau ou une cigarette? La méditation!

La solution pour ne pas craquer devant une part de gâteau ou une cigarette? La méditation!

Méditer diminue l'appétit en chargeant la «mémoire de travail», une partie de notre mémoire à court terme qui traite la perception et le langage conscient immédiat.

© Getty

Méditer serait une stratégie efficace pour interrompre les envies de nourriture, le désir de fumer ou de consommer de l'alcool concluent de nouveaux travaux conduits par la City University London s'appuyant sur 30 études. Ces derniers ont été publiés dans la «Clinical Psychology Review». Les résultats, en temps réel comme à moyen terme, sont très intéressants. La «mindfulness» ou méditation de pleine conscience, reconnue scientifiquement pour diminuer le stress, l'anxiété et prévenir le vieillissement du cerveau, ferait diversion en occupant une partie responsable de l'état de manque et du développement des fringales, explique l'étude.

Gérer les phases de «craving» en s'exerçant

Concrètement, il s'agit de mettre en pratique des exercices visant à développer la conscience des sensations corporelles dans le moment présent, d’accepter les sentiments inconfortables et de prendre de la distance avec les pensées et les émotions. Le «craving» ne serait alors plus qu’un lointain souvenir...

7 conseils pour apprendre à méditer

Concernant l'appétit, par exemple, les chercheurs ont constaté que le fait de méditer pouvait le diminuer en chargeant la «mémoire de travail», une partie de notre mémoire à court terme qui traite la perception et le langage conscient immédiat. La technique pourrait même réduire les impulsivités à moyen terme, «probablement en raison du processus d'extinction qui correspond à l'inhibition des réactions et des comportements liés à l'appétit, ce qui entraîne éventuellement une réduction des fringales», suggère l'étude.

On copie les bouddhistes

La méditation en pleine conscience a une longue tradition et est utilisée depuis plusieurs générations pour répondre aux envies. Selon les anciens textes bouddhistes, le désir engendre la souffrance mais peut être évité grâce à cette pratique. D'autres études seront nécessaires pour démontrer que l'engagement dans une mise en place régulière de la pleine conscience peut réduire la mesure dans laquelle les gens ressentent le besoin de réagir à leurs envies.

A l'instar de la technique de visualisation, pratiquer la méditation régulièrement permettrait de diminuer le niveau d'intensité auquel on réagit à l'envie et ainsi modifier les comportements impulsifs, conclut l'étude. Une raison de plus (s’il en fallait encore) pour commencer à pratiquer en 2018!

Astrologie, superstition, méditation: les symboles mystiques s'invitent dans la mode

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.