news société

    Nos conseils pour survivre au blues d'hiver

    Cette année, c’est décidé, la dépression saisonnière n’aura pas notre peau. Pour éviter la baisse de régime, le sommeil en dents de scie et la petite mine, il y a…

    Publié le 
    30 Octobre 2017
     par 
    Julien Pidoux

    ... ce qu’on devrait faire

    Se mettre (enfin) à la méditation Pleine conscience, zen, transcendantale ou vipassana, qu’importe le flacon, pourvu qu’il y ait l’ivresse. Il existe différents types de méditation, avec chacune son approche, qui s’articulent toutes autour du même principe: développer notre attention et notre concentration, pour un mieux-être général. Entre les guides, les apps et les cours, il va être difficile de se trouver une excuse.

    Se faire un shot de luminothérapie Nous serions près de 30% à souffrir d’une forme ou d’une autre de ce fameux blues de l’hiver. Le principal fautif? Le manque de lumière, qui dérègle notre approvisionnement en hormones du bien-être. Solution? Faire des cures de luminothérapie. Ne gardez pas votre lampe de chevet allumée toute la nuit, elle ne diffuse pas assez de lux, et dirigez-vous vers un dispositif ad hoc.

    Remercier le chocolat (et les huîtres) Parce que l’alimentation est notre première médecine, durant les mois en R, on se jette sur l’écailler. Manger des huîtres, c’est faire le plein de vitamines et d’oligo-éléments, le tout avec très peu de calories, pour un organisme qui tourne rond. Et avant de se coucher, on opte pour un chocolat chaud, assaisonné à la cannelle, riche en tryptophane, un précurseur de la sérotonine.

    Manger de la vitamine D Bonjour heure d’hiver, et adieu longues journées ensoleillées et séances de lézardage permettant de faire grimper notre taux de vitamine D… Pour compenser ce manque, on opte pour des aliments qui en sont bourrés. Outre l’huile de foie de morue, on a tout de même les poissons gras, les œufs, le lait… ou les compléments.

    Pratiquer un sport Yoga, running, boxe thaï ou zumba, faites votre choix. Pratiquer une activité physique, c’est bon pour le corps mais aussi pour l’esprit, car cela permet de libérer des endorphines. Les jours où le soleil est au rendez-vous, optez pour une activité en extérieur afin de profiter en plus de ces photons si nourrissants.


    Bien-être: 7 réflexes matinaux pour être zen toute la journée
    Bien-être: les huiles essentielles anti-blues
    Livre: cultiver son bien-être en imitant... le chat!


    ... ce qu’on fait vraiment

    Chanter à tue-tête Oui, on a tous dans notre playlist Spotify (ou dans notre rack à CD, suivant notre âge), ce morceau qui nous donne envie de prendre le micro. Alors on monte le son, on s’assure que personne ne nous voit ni ne nous entend et on se lâche. On connaît la chorégraphie qui va avec? On dit oui. You are the dancinq queeeeen, young and sweet…

    Manger de la choucroute Même la papesse des intestins Giulia Enders le dit: manger des aliments fermentés, comme la choucroute donc, c’est faire le plein de bactéries bienfaisantes pour notre organisme. Avec un soupçon de saucisse, de lard et de jambonneau, afin de respecter la tradition. Nos élans de végétarisme en prendront un coup, mais promis, on inscrit tout ça sur notre liste de bonnes résolutions pour (mai) 2018.

    Binge-watcher jusqu’au printemps On sait bien qu’abuser des écrans, ce n’est la panacée niveau sommeil. Mais entre la nouvelle saison de «Stranger Things», les 43 saisons de «Game of Thrones» que l’on doit rattraper et notre envie de nous faire un revival Beverly Hills 90210, on va être obligé de prendre un congé binge-watching. Chez les millenials, on appelle ça l’hibernation.

    Partir loin Oui, le bonheur, c’est ici et maintenant. Non, l’herbe n’est pas plus verte dans le pré du voisin. Mais avant que le secteur aéronautique ne réalise qu’il a fait fausse route avec le concept de vols low-cost, on en profite. Il pleut sur Genève? Tant mieux, il fait 20 degrés à Porto. Qui a dit bilan carbone??

    Faire du home-staging frénétique On commence en se disant que ce buffet serait mieux à l’entrée que dans le salon. Et on finit par tout mettre sans dessus-dessous, vider son armoire (merci Marie Kondo), transformer son appartement façon Maison à vendre sur M6, repeindre les murs en brun cachemire. Le tout en étant persuadé que notre vie en sera transformée.

     

    A lire également
    Les applis de rencontre auraient tué le romantisme, seraient envahies par les hommes... on fait le point sur les mythes et vérités de l'amour online.
    O
    La réalisatrice suisse Barbara Miller
    Dans «Female pleasure», la réalisatrice suisse Barbara Miller examine les rapports conflictuels entre les grandes religions et le corps féminin.
    O