Femina Logo

news people

Une hilarante parodie nargue les dames de Donald Trump

Snl melanianade 1

«C’est moi, ta belle et dévouée Melania», susurre Cecily Strong avec un accent slave un peu forcé. Dans le rôle de Melania Trump, elle adresse à la caméra un regard plein de ressentiment, destiné à son milliardaire de mari. «Je suis restée à tes côtés tout au long de cette campagne. Mais à présent je n’en peux plus.»

Avec cette parodie en noir et blanc du clip «Lemonade» de Beyoncé, les réalisateurs du «Saturday Night Live» s’en sont donné à cœur joie. Mettant en scène les femmes qui partagent la vie de Donald Trump, ils signent une sorte de revanche féminine sur celui dont les récents propos sexistes ont scandalisé l’opinion publique: dans le sketch, le candidat républicain est parvenu à offenser même celles qui lui sont les plus proches. Excédées, elles s’apprêtent à lui tourner le dos.

En effet, le sketch met en scène les deux filles de Trump, Ivanka et Tiffany, jouées par Emily Blunt et Vanessa Bayer, ainsi que sa directrice de campagne, décrite comme sa «seule amie black.»

«Mélanianade»

Bien qu’il ait adapté au contexte politique les paroles du morceau de Beyoncé, le sketch en garde totalement le propos, étant l’expression de la déception et du dégoût d’une femme envers son compagnon. Tournant en dérision le clan Trump, les acteurs se lâchent carrément, chantent vraiment (et presque bien), mettant en scène toutes les frustrations de leurs personnages. Emily Blunt, ou plutôt Ivanka Trump, reproche notamment à son père de gâcher son amitié avec Chelsea Clinton, tandis que Melania, menaçante, conseille à «Donald» de ne pas «sous-estimer» sa femme.

Dans le rôle de Trump, Alec Baldwin est tout simplement hilarant, imitant à la perfection les mimiques, le timbre et les expressions du milliardaire. Apparaissant surtout à la fin de la vidéo, condescendant et autoritaire, il complimente brièvement les filles sur leurs tenues et leur ordonne de le suivre à un quelconque événement. Les quatre drôles de dames, soudainement soumises, répondent en chœur «Yes Daddy» ou «Yes Donald.» Sauf Tiffany, éternellement en retrait, qui doit rester à la maison…

Mais l’instant le plus comique est sans doute à la fin de la chanson, lorsque Cecily Strong martèle «Sans nous, tu ne seras plus que ce type à la coupe bizarre.» Après quoi, elle ajoute, toute fière: «Ça, je l’ai écrit moi-même!» On espère de tout cœur que la vidéo soit parvenue jusqu’à Michelle Obama.


A lire aussi:
Discours: «L'atout féminin» de Donald Trump a failli à sa tâche
Michelle Obama incendie Trump lors d'un bouleversant discours
Johnny Depp joue Donald Trump dans un film parodique

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina