Femina Logo

news société

Un inspirant projet photo nous apprend à accepter nos faiblesses

Cover
© Instagram turnitaroundproject

«Soyez vous-même, les autres sont déjà pris»: si cette citation d’Oscar Wilde a été reprise tant de fois qu’elle nous semble un peu usée, c’est sans doute parce qu’elle nous parle. Jour après jour, nous tentons de camoufler nos défauts, de faire comme s’ils n’existaient pas, afin de nous conformer tant bien que mal à une représentation de la perfection que jamais personne n’atteindra. Nous devons être sans cesse maîtres de la situation, intouchables, invexables… car paraître faible est simplement inacceptable.

Ces imperfections, qu’elles soient physiques ou mentales, représentent les pans de notre personne qui nous empêchent d'avoir confiance en nous. Afin de nous déculpabiliser et de révéler la beauté de nos faiblesses, Abbe Dembowitz a lancé le «Turn it Around Projet» (signifiant «Retournons-le» en anglais).

A seulement 23 ans, cette jeune femme créative s’est lancée dans une série de shootings photo, lors desquels elle demandait aux participantes (surtout féminines) d’écrire des phrases sur leur corps, au feutre noir. Le concept est simple: sur le dos, on écrit une pensée négative qui entrave souvent notre route ou assombrit parfois notre journée. Sur la poitrine, on note plutôt la réponse positive et combattive, grâce à laquelle nous venons à bout ou acceptons notre faiblesse. Le résultat, très émouvant, est d’autant plus beau que chacune d’entre nous s’y reconnaîtra certainement.

Quelques photos pour se sentir mieux

«J'ai peur de l'échec, mais je n'abandonne jamais.»

«Je crains ce que je ne peux contrôler. Mais je suis toujours là, et je ne cesse de travailler là-dessus.»

«J'ai peur de ne pas être assez. Mais "Moi", c'est bien assez.»

«Je cherche l'approbation des autres. Mais les autres cherchent la mienne.»

«Les autres me jugent peut-être. Mais mes amis me donnent de la force.»

«J'ai l'impression de ne pas être suffisante. Mais j'apprends à m'aimer moi-même.»

«Nous nous efforçons d'être parfaites. Mais nous apprenons à aimer nos faiblesses.»

«Je suis toujours nerveuse lorsqu'il me faut exprimer mon opinion. Mais je sais que mes mots sont importants.»

«Je ne suis pas une taille zéro. Mais je suis digne d'être aimée.»

«L'opinion des autres m'importe trop. Mais j'ai confiance en qui je suis.»

«Nous réprimons nos sentiments. Mais nous avons la volonté de nous ouvrir.»

On ne se lasse pas de ce shooting qui nous donne l'impression de connaître un tout petit peu chacune des modèles. Grâce à lui, nous réalisons que nos petites angoisses ne sont pas superflues, que nous sommes loin d'être les seules à en souffrir et qu'il est totalement possible d'en venir à bout... peut-être en commençant par les accepter.


A lire aussi:
«Être fragile? C’est avant tout une force!»
24 femmes dévoilent leurs cicatrices
Un challenge photo pour remercier son corps de maman

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.