Femina Logo

famille

«Remember my Baby»: un site pour aider au deuil

Parents: des photos pour mieux vivre le deuil
© iStock

La perte d’un enfant est toujours quelque chose d’insurmontable. Considéré comme le deuil le plus difficile à traverser, d’autant plus lorsque cet enfant a perdu la vie de manière très précoce (avant, pendant ou peu après la naissance). Les parents rencontrent alors énormément de difficultés à faire le deuil d’un être qui n’a alors à peine pris vie. Il est donc important de le faire exister, au travers d’un nom, mais aussi au travers de photos souvenirs qui attestent de son existence et font acte de commémoration, afin de rappeler le caractère unique de ces petits anges partis trop tôt. Ces clichés qui peuvent sembler à premier abord étranges ont donc une importance fondamentale dans le processus de guérison. Ils permettent aussi de partager cette perte douloureuse avec l’entourage, qui peine parfois à comprendre que l’on peut autant souffrir de la disparition d’un être qu’on a si peu connu. Au travers de ces photos, les parents, dont le rôle a pris fin brutalement, deviennent alors de vrais parents.

«Remember my Baby»

L’association britannique «Remember my Baby» a donc souhaité offrir les services de photographes à tous les parents qui ont rencontré cette épreuve si délicate. Plus de 130 professionnels bénévoles sont répertoriés au cœur de l’association et disperser dans tous les états. Ces photographes ont été choisis pour la sensibilité dont ils savent faire preuve et qui est nécessaire pour s’introduire dans un moment de vie si délicat. Les photos sont parfois retouchés pour atténuer l’impact de l’image.

L’année passée, 100 séances photos avec des familles ont eu lieu. Le but de l’association serait d’avoir un photographe rattaché à chaque maternité en Angleterre, un service qui intéresserait de nombreux hôpitaux. Rappelons que la collaboration avec le personnel médical, notamment les sages-femmes, est essentiel, car ils sont les premiers témoins de cette douloureuse perte.

Des photos à usage personnel

L’association recommande de réserver les photos à usage personnel, mais diverses questions émergent alors: est-il judicieux de partager ces photos sur Facebook? De les afficher aux yeux de tous dans la maison? Ou de les montrer à ses amis? Bien que le besoin des parents de disposer de ces photos comme bon leur semble puisse se comprendre, il ne faut pas oublier que ces clichés peuvent heurter la sensibilité des petits comme des grands.

Si vous aussi vous avez perdu un enfant, sachez qu'il existe en Suisse la fondation «Arc-en-ciel» qui accompagnent les familles au cours de cette épreuve difficile. Vous pouvez les contacter au 0848 085 085. Si vous désirez plus d'informations, découvrez leur site internet.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.