Femina Logo

Faire un check-up de ses rentes

Avez-vous déjà songé à votre niveau de vie une fois retraité? Les revenus sont souvent plus faibles que ceux escomptés. Voilà pourquoi il faut anticiper. A 45 ans déjà, un check-up de son patrimoine s’avère nécessaire. Déterminer ses rentes en amont permet d’adopter des solutions de capitalisation aux effets multiplicateurs sur le long terme. Mais comment dresser l’état des lieux de sa retraite? En demandant à sa caisse de compensation un extrait de son compte AVS (le 1er pilier) ainsi qu’un certificat de prévoyance à sa caisse de pension (le 2e pilier). On fera également l’état de ses polices d’assurance ou de son épargne de 3e pilier. A noter que les professionnels de la planification font des bilans gratuitement.

Comment optimiser sa vie après le travail?

Il existe deux grandes solutions pour améliorer ses revenus de senior: la première consiste à épargner grâce à un 3e pilier lié. Une personne salariée peut placer un maximum de 6768 fr. chaque année, en franchise d’impôt. La seconde revient à racheter des années de caisse de pension. Cela aura pour effet d’augmenter son épargne de prévoyance ainsi que ses prestations de retraite. Tout en abaissant sa fiscalité, car ces montants sont déductibles du revenu imposable.

Des Conférences à suivre

Les banques cantonales, Swisscanto et Femina organisent des conférences sur le thème de la prévoyance, avec la Fondation Race for Water et la participation d’Anne Richard.

Dates: BCV de Conthey le 28 avril 2015, BCN de Neuchâtel le 30 avril 2015, BCJ de Delémont le 19 mai 2015, BCF de Fribourg le 20 mai 2015.

Inscriptions par e-mail: nicole.aniello@swisscanto.ch

2 questions à Stéphane Jean

Directeur du département institutionnel et conseil patrimonial auprès de la BCVS

1. Que risque-t-on à ne pas prévoir correctement sa retraite?
Une mauvaise surprise, pour être clair… Les revenus de substitution sont souvent inférieurs à ceux que l’on escomptait. Résultat: certains doivent déménager car ils ne peuvent plus assumer leur loyer, ou n’ont pas terminé de rembourser des prêts. Ils sont ainsi forcés de réduire leur train de vie. Il faut savoir que la rente AVS minimale est de 1175 fr. et plafonne à 2350 fr. par mois. A cela viennent s’ajouter les revenus des éventuels 2e et 3e piliers, pour autant qu’on y ait cotisé.

2. Les employés à temps partiel et les indépendants doivent être vigilants, pourquoi?
Toute personne ayant un revenu annuel minimum de 22 000 fr. devrait logiquement être affiliée à la caisse de pension (LPP) de son entreprise. Ceux qui travaillent à temps partiel notamment doivent bien vérifier qu’ils sont assurés LPP, car les plans de prévoyance ne le prévoient pas d’office. A défaut, ils devront envisager d’autres solutions d’épargne. Quant aux indépendants, ils peuvent cotiser au «grand» 3e pilier lié, ou s’affilier à une caisse de pension.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.