Femina Logo

Propos chocs

Meghan et Harry: ce qu’il faut retenir de leur interview télévisée

Meghan et Harry: ce qu’il faut retenir de leur interview télévisée

Selon The Wall Street Journal, Oprah Winfrey aurait vendu cet entretien entre 7 et 9 millions de dollars à la chaîne américaine CBS.

© Getty Images

L’interview était très attendue, teasée par CBS depuis des jours. Dimanche 7 mars 2021, le prince Harry et Meghan Markle, enceinte de six mois, se sont longtemps confiés devant la reine des talk-shows, Oprah Winfrey. Si le couple a annoncé avec bonheur le sexe de leur bébé dont la naissance est prévue cet été; «Avoir un garçon, puis une fille, que peut-on demander de plus?», a déclaré le père d'Archie, la duchesse de Sussex n’a rien caché de son désarroi et des moments sombres qu’elle a connus alors qu’elle vivait encore en Angleterre. Elle n’a pu cacher ses larmes en se remémorant les épreuves traversées, notamment lorsqu’elle était enceinte de son premier enfant:

«Je ne voulais tout simplement plus être en vie. Et c’étaient des pensées constantes, terrifiantes, réelles et très claires.»

Meghan pointe du doigt la couverture médiatique dont elle a été victime, et la violence du traitement que lui ont réservé les tabloïds britanniques. De plus, Buckingham aurait refusé que la duchesse soit prise en charge par un hôpital pour soigner sa santé mentale, car «cela ne serait pas bon pour l’image de l’institution». Si elle a pu malgré tout tenir le coup et venir à bout de ses pensées suicidaires, c’est grâce à son mari. «J’avais vraiment honte de le dire à l’époque, et j’avais honte de l’avouer à Harry en particulier, parce que je sais combien il a souffert.»

Entre indifférence et racisme

Après avoir rejoint la famille royale, Meghan se retrouve très vite isolée de tous ses proches. On lui confisque son passeport, son permis de conduire, ses clés. On lui interdit de prendre un repas avec ses amis et de passer du temps avec ses proches. «Je ne pouvais pas me sentir plus seule», confie-t-elle. Alors qu'elle éclate en pleurs lors d'un événement en famille, personne ne semble pourtant prendre son mal-être au sérieux.

En apprenant la première grossesse de la jeune femme, plusieurs proches de la couronne ont émis des propos racistes et déplacés sur le bébé à naître. Le prince Harry a été informé «d'inquiétudes quant à savoir à quel point sa peau serait foncée quand il naîtrait» ainsi de «ce à quoi il pourrait ressembler» en ayant un père Irlandais et une mère à la peau ambrée.

«Nous avons fait tout notre possible pour rester au sein de la famille royale», a fait savoir Harry. Le prince n’a pas caché à ses proches le fait que Meghan et lui souffraient tous les deux de la situation. Pourtant, son père, le prince Charles, n’as pas été là pour lui dans cette période si compliquée, Harry n’a pas caché être «vraiment déçu» par ce dernier. Quant à son frère, le prince William, il explique avoir désormais pris une «trajectoire différente» de la sienne, confirmant une relation qui tend à se distendre, tout en réaffirmant son amour pour son aîné. Harry a, en revanche, eu de nombreux mots tendres à l’intention de sa grand-mère, la reine Elizabeth II. «Nous avons une très bonne relation et une entente. J’ai un profond respect pour elle, c’est mon colonel en chef et elle le restera.»

Une bombe larguée sur Buckingham

En analysant l’interview choc du jeune couple, les médias britanniques n’hésitent pas à évoquer un véritable séisme pour la monarchie. «Peu importe ce que la famille royale attendait, c’était pire», analyse The Times. The Telegraph note les «innombrables dommages portés à la couronne britannique» tandis que la BBC parle d’une interview «dévastatrice qui révèle les pressions terribles au sein du palais». Plus critique envers Harry et Meghan, The Daily Express les accuse de «ne calculer que leur propre intérêt».

Mardi 2 mars 2020, The Times avait publié plusieurs témoignages accusant Meghan Markle de harcèlement lorsqu’elle vivait encore au sein de la famille royale. L’affaire est à suivre, puisque le palais, «très préoccupé par ces révélations», a décidé d’ouvrir une enquête. Même si Harry et Meghan font tout leur possible pour prendre leurs distances, il semble que la monarchie ne soit pas tout à fait prête à les laisser voler de leurs propres ailes. Certains membres de la cour ont ainsi fait savoir que de nouvelles révélations pourraient filtrer dans les jours à venir.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E64: Le pouvoir des larmes

Dans vos écouteurs

E63: Comment mieux vivre la ménopause

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné