Femina Logo

news people

L’inspirant discours d’Emma Watson aux Nations Unies

Emma Watson ONU
© Getty

L’élégante Emma Watson a une fois de plus fait résonner sa voix en faveur de l’égalité des genres. Toujours aussi éloquente et dotée de cet accent british que nous lui connaissons depuis la saga «Harry Potter», elle a saisi le micro au QG de l’ONU, le 21 septembre 2016.

Ambassadrice de la campagne «He for She» pour l’Organisation «UN Women», la jeune femme milite activement en faveur des droits de la femme et représente l’une des plus fameuses icônes du féminisme actuel.

Avec bien moins de nervosité que lors de son premier discours, en 2014, Emma Watson a dénoncé les inégalités subies par des étudiantes sur les bancs de leurs écoles: «Dans beaucoup d’endroits au monde, l’expérience de l’université suggère encore que les femmes n’y ont pas leur place.»

«Brown est devenu mon chez moi»

Diplômée en 2012 de la prestigieuse université de Brown, l’actrice s’est répandue en éloges au sujet de son ancienne école. Si elle s’estime extrêmement chanceuse d’avoir passé ses années d’études dans un climat de paix et d’égalité, elle a souligné le fait que de nombreuses femmes n’ont pas la possibilité de vivre une expérience aussi positive que le fut la sienne. «Et si, comme c’est le cas pour trop d’universités aujourd’hui, on nous faisait comprendre que la violence sexuelle n’est pas une vraie forme de violence?» s’est-elle interrogée.

Difficile de ne pas entendre dans ces propos un écho à l’affaire «Brock Turner», le jeune étudiant de Stanford accusé d’agression sexuelle en 2015. Il n’avait été condamné qu’à six mois de prison, soit beaucoup moins que la peine ordinairement prévue pour ce type de crime. Pour justifier cette surprenante clémence, le juge avait évoqué l’avenir du jeune athlète, promis aux Jeux Olympiques, scandalisant la scène internationale.

Une photo publiée par Emma Watson (@emmawatson) le

Bilan du rapport «Impact 10x10x10»

En janvier 2015, Emma Watson avait lancé une nouvelle initiative, intitulée «Impact 10x10x10»: celle-ci appelait les gouvernements, corporations et universités internationales à se mobiliser contre le sexisme. Aujourd’hui, dix grandes écoles se sont engagées aux côtés de «He For She», à faire progresser l’égalité des genres au sein de leurs établissements.

Au terme de son discours, l’actrice britannique les a chaleureusement remerciées: car à ses yeux, c’est à l’Université que se trouvent à la fois une source du problème et une possibilité d’y remédier.

«Nous savons que si l’on change l’expérience des étudiants de sorte qu’ils aient des attentes différentes du monde qui les entoure, qu’ils s’attendent à l’égalité des sexes, la société changera», a-t-elle déclaré. «Leur expérience de l’université doit montrer aux femmes que le pouvoir de leur intellect a beaucoup de valeur.»

Une photo publiée par #HeForShe (@heforshe) le

Le message de l’actrice est clair: l’éducation est un catalyseur important des progrès de l’égalité. Au nom de celles qui ne peuvent faire entendre leur voix, la comédienne a élevé la sienne et nous a une fois de plus inspirées par ses mots pleins d’espoir et de détermination.


A lire aussi:
Le poignant discours d'Angelina Jolie pour dénoncer le sort des réfugiés syriens
Anne Hathaway nommée ambassadrice de bonne volonté de l'ONU
Discours: «L’atout féminin» de Donald Trump a failli à sa tâche

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.