Femina Logo

La fille de Johnny Depp et Vanessa Paradis se met à nu dans les colonnes de l’hebdomadaire «ELLE». Pour la première fois, celle que l'on appelle comme notre amie ou notre petite sœur simplement Lily-Rose, revient sur sur son combat contre l’anorexie.

Des followers qui s’interrogent sur son physique

Quand ses fans commentent sa maigreur, la jeune femme pudique et réservée de 17 ans avoue que ça la «perturbe».

«Ça m’attriste parce que je l’ai été plus jeune et ça a été dur d’en sortir. Tous ceux qui ont été confrontés à cette maladie savent à quel point c’est difficile d’en revenir», raconte-t-elle.

Une battante qui se sent en paix dans son corps

Dans cette confession sur sa maladie, elle explique que cela fait longtemps qu’elle essaie de grossir. Mais aussi qu’elle est suivie et qu’elle salue ses progrès.

Sur l’aura froid et un brin dépressif qu’elle dégage sur la Toile, l’égérie Chanel affirme que l’image qu’elle donne d’elle sur les réseaux sociaux ne représente en rien qui elle est vraiment.

« Ce que les gens voient sur mon Instagram leur donne peut-être l’impression de me connaître, mais ce n’est pas le cas. »

Pourtant protégée des médias longtemps par sa maman, la fragile Lily-Rose semble désormais avoir la lumière braquée sur elle pour un long moment.

Ce témoignage s’accompagne d’une Une et d’un shooting réalisé par par Karl Lagerfeld. Pour l’occasion, l’édition a été imprimée en trois exemplaires distincts.

Lily-Rose Depp sera bientôt à l’affiche de «Planétarium», de Rebecca Zlotowski.


A lire aussi:
On y va ou pas? Voir «La danseuse», avec Soko et Lily-Rose Depp
Un foyer idyllique pour encadrer boulimiques et anorexiques
Témoignage: Victoire, ex-mannequin tombé dans l’anorexie

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.