Femina Logo

Pleine conscience

L'édito de Sonia Arnal: Respirez avec le nez tout ira mieux

Arnal Sonia Edito 19 2

Ça me fait un peu penser à la publicité reçue naguère dans ma boîte: un marabout proposait ses services pour réparer les ordinateurs à distance, faire revenir l’amour perdu (...), et faire démarrer les motos russes (pourquoi russes?).

© Ludovic Andral

La dernière étude en date (enfin la dernière que j’ai trouvée) vante les effets bénéfiques de la méditation pour les enfants qui souffrent d’obésité, situation qui génère beaucoup d’anxiété, laquelle les pousse droit dans les paquets de chips et autres éclairs au chocolat. La pleine conscience serait un adjuvant pour rompre la spirale infernale. Avant, il y en a eu une (d’étude, donc) sur les effets positifs pour le système cardio-vasculaire, le sommeil, la stabilisation de l’humeur, les douleurs chroniques, la concentration (donc les résultats scolaires), à peu près toutes les phobies, les addictions, et… les performances des coureurs à pied.

Ça me fait un peu penser à la publicité reçue naguère dans ma boîte: un marabout proposait ses services pour réparer les ordinateurs à distance, faire revenir l’amour perdu, gagner au loto, guérir le cancer ou les problèmes d’érection, et faire démarrer les motos russes (pourquoi russes?).

10 minutes par jour

Toujours est-il qu’on peut se demander comment il se fait qu’une discipline aussi positive ne soit pas prescrite sur ordonnance, remboursée par les assurances maladies, matière obligatoire à l’école, voire dans nos vies?

C’est qu’on a scrupule quand, comme moi, on est abstinent à se dire qu’on se détruit la santé et qu’on coûte cher à la société parce qu’on ne se décide pas à s’asseoir dix minutes par jour pour respirer avec le nez.

Alors que tout irait tellement mieux dans ma vie. Bref, je suis limite immorale.

En même temps, le «Guardian» vient de publier un papier qui amène des arguments quant aux bienfaits du ski sur la santé mentale (endorphines, réduction du stress, sentiment de bien-être): ce serait mieux que la méditation… – et on ne vous parle pas des bénéfices pour la santé physique, musculation, entraînement du système cardio-vasculaire quand il faut enchaîner les bosses ou les virages courts sur une pente raide. Bon, ok, c’était un publireportage pour un village de vacances, mais je veux y croire. D’ailleurs j’ai réservé une semaine à la montagne en mars. Je suis quelqu’un de très moral, finalement.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sonia vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina