Femina Logo

Monde d'après

L'édito de Sonia Arnal: nous sommes incorrigibles

Arnal Sonia Edito 19 2

Notez que nous aussi on s’est fait avoir. Dans les News, qui commencent ce journal, on voulait montrer des lecteurs avides de livres devant une librairie sur le point de rouvrir, lundi. Mais de queue, il n’y en n’avait point.

© Ludovic Andral

On a passé quelques semaines à vivre un peu différemment, mais c’est fou comme on oublie vite. A peine si on se souvient que, dans les toutes premières semaines qui ont suivi l’annonce de la fermeture des écoles et la généralisation du télétravail, certains égoïstes ont failli créer une pénurie de pâtes en les achetant par paquets de 20, alors qu’avant qu’ils ne se mettent à agir stupidement, la Suisse ne risquait aucune disette.

Par ailleurs, pendant qu’on était en semi-confinement à courir derrière du PQ et une connection wi-fi de qualité suffisante pour tenir le choc des vidéoconférences tenues simultanément par trois employés de ce qui naguère était un appartement familial et était d’un coup devenu un espace de coworking, des spécialistes se sont mis à nous dire que plus rien ne serait comme avant. Mais alors plus du tout. On allait désormais être plus solidaires (genre en laissant un paquet de penne pour les autres, par exemple?), mélanger comme jamais les générations, cultiver ses tomates ou alors les acheter chez le maraîcher local, comme on irait d’ailleurs chercher ses œufs droit sous la poule. Et puis on irait désormais en vacances à vélo au camping d’Estavayer plutôt qu’avec Easyjet à Ibiza.

Les files au MacDo

En lisant ces interviews, je me disais que c’était quand même dommage toutes ces années d’études pour à l’arrivée si mal connaître la nature humaine et ses contemporains.

Il y a pourtant des indices massifs qui ne trompent pas, comme le plaisir évident qu’ont pris nombre de nos concitoyens à pratiquer la délation à l’encontre de ceux qui ne respectaient pas ce qu’ils estimaient être un comportement exemplaire de confiné ou les prix prohibitifs pratiqués soudainement, par ceux qui en avaient en stock, sur les gels et les masques, les files de 3 heures pour s’acheter un burger au MacDo (eh non, pas un pain au levain cuit au feu de bois chez l’artisan du village), l’envie très forte de recevoir des ordres et des interdits plutôt que d’avoir le choix et d’exercer son sens des responsabilités. Différents, vraiment?

Notez que nous aussi on s’est fait avoir. Dans les News, qui commencent ce journal, on voulait montrer des lecteurs avides de livres devant une librairie sur le point de rouvrir, lundi. Mais de queue, il n’y en n’avait point. Exit la jolie photo, les gens étaient tous chez Ikea. Oui, vraiment, c’est dommage toutes ces années d’études pour au final prendre ses désirs pour des réalités…

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sonia vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E33: Les bienfaits de la course à pieds

Que vous soyez déjà complètement fan de jogging, que vous souhaitiez vous y mettre petit à petit ou que vous ne compreniez pas comment on puisse s'infliger une telle «torture», cet épisode est pour vous. Deux spécialistes du sport nous expliquent les avantages de cette activité, les risques qu'elle peut présenter et les meilleures stratégies à adopter quand on débute, ou quand on souhaite progresser. Motivant! 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E32: Comment mieux dormir

Que vous ayez toujours eu un peu de mal à vous endormir ou que cette période particulière rende vos nuits plus agitées, cet épisode est pour vous: un expert nous explique ce qui rend Morphée si imprévisible et nous donne des pistes pour passer des nuits plus reposantes. À écouter le soir, avant de se mettre sous la couette. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina