Femina Logo

Carpe Diem

L'édito de Sonia Arnal: la certitude de l’incertitude

Arnal Sonia Edito 19 2

Si je voulais être méchante avec les pauvres de nous qui aimerions tout savoir tout de suite, je citerais Kant, qui estimait l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il était capable de supporter.

© Ludovic Andral

«Les sept manières de porter le pyjama pendant le confinement.» Mesdames, Messieurs, oui, on en est là désormais. Une question parmi mille autres que vous ne vous étiez jamais posée, que vous n’auriez jamais pensé que vous vous poseriez et qu’on vous fait croire que vous vous posez – alors qu’en fait, non. Cette histoire de coronavirus est ainsi faite d’interrogations soulevées pour nous et dont la réponse est soit: «On peut vivre sans» (l’exemple du pyjama), soit: «Il n’y a pas de bonne réponse» (faut-il rouvrir les écoles?).

Non, les enfants de 4 ans ne vont pas respecter les mesures d’hygiène et de distanciation sociale; oui, certains vont sans doute ramener le virus à la maison; donc oui, le corona va encore circuler de très nombreuses semaines (sans blague!), mais en même temps, si on attend six mois de plus, ce sera exactement le même problème, car oui, on sera exactement dans la même situation.

Le fond du problème, c’est l’incertitude. C’est fou ce que les gens la supportent mal.

Si je voulais être méchante avec les pauvres de nous qui aimerions tout savoir tout de suite, je citerais Kant, qui estimait l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il était capable de supporter. Toutes ces questions auxquelles on veut des réponses immédiates et définitives ne font pas de nous de gros malins, pour la faire courte.

Vais-je attraper la maladie, quand pourrai-je revoir mes parents ou mes grands-parents, y aura-t-il une place pour moi chez le coiffeur lundi (ou mardi, mais pas plus tard, hein! c’est une urgence, là), quand retournerai-je au bureau avec les collègues, vais-je pouvoir partir cet été en Grèce/Espagne/Provence/Italie? Ben, on ne sait pas. Et il faut vivre avec.

L'instant T

Je ne suis pas une très grande adepte de la méditation en pleine conscience et de ses injonctions, mais pour une fois, s’en tenir à l’instant présent et jouir de ce qu’il présente de positif me semble une bonne option. On pourra toujours s’inquiéter plus tard (je sais, gouverner c’est prévoir, mais à l’impossible nul n’est tenu, n’est-ce pas).

Sinon, pour changer un peu de perspective, il y a encore et toujours des philosophes, comme Comte-Sponville, qui dit entre autres que la liberté est pour lui plus importante que la santé – une priorité peu populaire en ce moment, ça donne à méditer – et que malgré les progrès de la médecine et l’allongement de la durée de vie, le taux de mortalité qui prévaut chez nous autres humains est toujours de 100%. Ça nous fait au moins une certitude.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sonia vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E33: Les bienfaits de la course à pieds

Que vous soyez déjà complètement fan de jogging, que vous souhaitiez vous y mettre petit à petit ou que vous ne compreniez pas comment on puisse s'infliger une telle «torture», cet épisode est pour vous. Deux spécialistes du sport nous expliquent les avantages de cette activité, les risques qu'elle peut présenter et les meilleures stratégies à adopter quand on débute, ou quand on souhaite progresser. Motivant! 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E32: Comment mieux dormir

Que vous ayez toujours eu un peu de mal à vous endormir ou que cette période particulière rende vos nuits plus agitées, cet épisode est pour vous: un expert nous explique ce qui rend Morphée si imprévisible et nous donne des pistes pour passer des nuits plus reposantes. À écouter le soir, avant de se mettre sous la couette. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina