Femina Logo

actu

L'édito de Sonia Arnal: Ils n’auront pas ma peau!

Arnal Sonia Edito 20

Quand le premier chiffre est apparu, je l’ai trouvé très fréquentable, ce robot: ma peau a 5 ans de moins que son âge, qu’il a dit.

© Ludovic Andral

Ah, la technologie au service de la beauté! J’ai reçu d’une marque de cosmétiques un lien permettant d’aller sur un site, de prendre un selfie (de très, très près, je vous préviens, ce n’est pas beau à voir), après quoi l’intelligence artificielle à l’œuvre derrière tout ça vous livre une analyse de votre peau, en la comparant à celle de milliers d’autres femmes. Cherchez un peu, vous verrez, plein de fabricants de crèmes pour le visage proposent le même service.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre pendant que le site moulinait, mais quand le premier chiffre est apparu, je l’ai trouvé très fréquentable, ce robot: ma peau a 5 ans de moins que son âge, qu’il a dit. Bon d’accord j’ai dû introduire ma date de naissance pour que la machine se mette en branle et l’honnêteté intellectuelle exige qu’on se demande si, dans ce premier résultat flatteur, on ne doit pas voir avant tout une vile manœuvre pour inciter la consommatrice à poursuivre.

Trop ridée

Ce qui n’est pas une mauvaise idée, parce que la suite, ça s’est franchement gâté. J’aurais vu ça d’entrée, je ne serais pas allée plus loin. J’ai fait 3,9 sur 10 en fermeté et 3,4 en uniformité. Bref, j’ai même pas la moyenne en peau, quoi. Mon problème de fermeté, c’est qu’apparemment, j’ai trop de rides. C’était formulé plus poli, mais pas besoin d’avoir un doctorat en analyse de texte pour déchiffrer le message. J’ai trouvé ça très excessif comme jugement, malgré les encouragements: «Avec des soins adaptés et attentifs, tu pourras obtenir à long terme de meilleures valeurs. Commence dès aujourd’hui, etc.»

Me voilà prévenue, ça va être long, très long, et il va falloir mettre le paquet en termes de crèmes et autres sérums. On me conseille notamment un antirides contenant de la réglisse. Je ne suis pas sûre que ça suffise, la réglisse, vu la pauvreté de mon niveau – et l’uniformité, je vous passe les détails, c’était plus déprimant encore. Ne voulant pas m’avouer vaincue, surtout par une machine, j’ai recommencé. Après tout, quand on rate son permis, on a une deuxième chance, me suis-je dit. Je vous rassure, le résultat a été pire encore.

Mais je ne me suis pas laissée abattre, j’ai trouvé la bonne attitude en imitant Trump: «Fake news!» ai-je crié à mon téléphone.

Voilà, c’est bon, j’ai résolu d’un coup d’un seul tous mes problèmes de peau.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sonia vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E44: Des recettes du bonheur venues d'ailleurs

Dans vos écouteurs

E43: Comment recharger nos batteries d'ici Noël

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina