Femina Logo

L'édito

L'édito de Sonia Arnal: Ces pubs qui ont du chien

L’édito de Sonia Arnal: Mes nuits fauves… (merci mon chat!)

«Plusieurs grands créateurs de vêtements utilisent dans leurs visuels de la saison… des chiens. C’est le nouveau trend.»

© Ludovic Andral

Naguère, pour vendre, on dénudait une femme. Enfant, le lien m’échappait. En quoi une accorte et blonde dame très déshabillée allongée sur le capot d’une grosse cylindrée pouvait-elle inciter qui que ce soit à acheter le véhicule? J’étais un peu trop pragmatique, jeune. J’ignorais la psychologie humaine, les messages subliminaux de la pub, genre: «Si tu achètes ma grosse voiture, tu verras comme les jolies dames viendront spontanément se vautrer en porte-jarretelles sur ta carrosserie.»

Ce leasing qui ne mène à rien

Je n’imaginais même pas que des gens puissent souhaiter pour de vrai trouver une fille saucissonnée dans de la lingerie fine sur leur berline et penser que ça puisse déboucher sur une relation intéressante; ni que l’envie d’y croire suffisait à déclencher un acte d’achat qui t’endette pour les six prochaines années — et ce malgré le fait qu’aucune pulpeuse blonde ne se soit jamais jetée (ni nue ni habillée) sur ta tôle, ce qui ne t’empêche pas d’y croire quand même et de rempiler pour un énième leasing trop cher.

Mais bon, je me suis habituée en grandissant, le concept étant utilisé pour vendre à peu près tout, surtout ce qui renvoie à la masculinité conquérante.

Je ne l’ai jamais vu associé aux cycles urbains électriques, pour prendre un exemple au hasard, mais j’ai peut-être raté la pub où un cycliste Cro-Magnon assomme sa promise en peau de bête pour la ramener à la grotte dans son vélo-cargo. Tout ça pour vous dire que sans adhérer, je voyais bien le schéma sous-jacent.

Du coup, cet automne, je nage. Plusieurs grands créateurs de vêtements utilisent dans leurs visuels de la saison… des chiens. C’est le nouveau trend. J’ai ainsi vu dans «Madame Figaro» passer un gros blanc et noir avec une frange sur les yeux (un bobtail? désolée, les canidés c’est comme les voitures, je ne connais pas bien les marques), un truc japonais petit avec une tête de nounours plus un autre noir un peu moche, les deux sur une double page vantant la même maison, enfin un dalmatien (j’ai vu le dessin animé quand j’étais petite, je les reconnais).

Je ne sais pas trop comment je dois lire ces trois campagnes, comment elles sont supposées déclencher un acte d’achat chez la consommatrice que je suis ni ce que je suis censée fantasmer.

L’idée c’est que si j’achète ce manteau et pas un autre, un canidé, forcément à poil, viendra de lui-même se jeter à mes pieds? Le doute me taraude.

Sonia vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.