Femina Logo

sur son 31

L'édito de Sonia Arnal: Bonne année!

Arnal Sonia Edito 19 2

Alors que Nouvel-An, on a l’embarras du choix, on fait ce qu’on veut avec qui on veut. Donc c’est LE soir où on doit s’éclater comme jamais. Et si au final on s’ennuie comme un rat mort, c’est qu’on a mal choisi sa soirée ou ses amis et c’est tout de notre faute.

J’ai bien songé à faire un truc original et vraiment marquant. Genre hisser, raquettes aux pieds, un caquelon et son réchaud au sommet de Teysachaux ou du Mont-Tendre, manger une fondue les fesses dans la neige, profitant d’une vue nocturne extraordinaire. Peut-être qu’un jour je le ferai vraiment. Pour l’instant, la logistique (il faut mettre la main sur un réchaud à gaz suffisamment puissant pour que le fromage fonde sans trancher – rater une fondue qui coûte tant d’efforts, moi je dis non), la météo (il pleut deux fois sur trois, ces dernières années…), le manque de neige et un brin de paresse m’ont toujours retenue.

Ou alors une raclette au feu de bois sur une plage du Léman, suivie d’une baignade dans l’eau glacée au 12e coup de minuit. Les feux d’artifice seront tout aussi beaux, la logistique plus simple. Toutefois, le risque de voir un convive couler à pic est réel, et un mort, c’est très moche comme façon de commencer l’année. Bref, je me cherche.

Amuse-toi, maintenant

Parce que les autres façons de fêter la nouvelle année, plus classiques, c’est toujours un peu compliqué. Noël au moins c’est clair, ça se fait en famille, c’est réglé comme du papier à musique: chaque année on reprend les mêmes et on recommence. Les mêmes plats, les mêmes conversations, mais on n’y peut rien, n’est-ce pas, on est obligé.

Alors que Nouvel-An, on a l’embarras du choix, on fait ce qu’on veut avec qui on veut. Donc c’est LE soir où on doit s’éclater comme jamais. Et si au final on s’ennuie comme un rat mort, c’est qu’on a mal choisi sa soirée ou ses amis et c’est tout de notre faute.

Alors que statistiquement, les chances pour que ce soit la meilleure teuf de l’année sont de 1 sur 365, à vue de nez. Autant dire qu’on va droit dans le mur.

Le mieux, c’est finalement de tout miser sur la sérendipité: vous dites oui à la première invitation, vous y allez et vous trouvez une raison – un plat, un vin, un voisin de table, une conversation, une musique – de faire de cette soirée une bonne soirée. Ce qui n’est déjà pas si mal.

La rédaction de Femina vous remercie de votre fidélité en 2019 et vous souhaite une excellente année 2020, pleine de tout ce qui vous fait envie.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sonia vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E43: Comment recharger nos batteries d'ici Noël

Octobre rose

Episode spécial Octobre rose: Un message de soutien aux patientes et à leurs proches

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina