Femina Logo

sweet sixteen

L'édito de Géraldine Savary: «Avoir 16 ans»

Edito de Geraldine Savary avoir 16 ans

«C’est quoi la vie quand on a 16 ans? Vos parents ont l’air de parfaits inconnus, vous êtes persuadée d’avoir été échangée à la naissance. On vous demande de ranger votre chambre alors que c’est votre cœur tout entier qui vous semble désordonné.»

© DR

C’est quoi la vie quand on a 16 ans? Vos parents ont l’air de parfaits inconnus, vous êtes persuadée d’avoir été échangée à la naissance. Parfois vous les croisez dans les mêmes bars, ils ont l’air cool et bourrés, et là, c’est pire encore. On vous demande de ranger votre chambre alors que c’est votre cœur tout entier qui vous semble désordonné.

Vous vous regardez dans le miroir, vous en scrutez les intransigeances, vous vous trouvez moche, terne, une image effacée. Votre corps vous encombre, il y pousse des choses désagréables, il a soudain une odeur, une épaisseur. Vous fuyez l’enfance et vous la regrettez. On vous traite comme une adulte et vous avez envie de vous réfugier dans les bras aimants de papa ou de maman. Vous pleurez au moindre drame, vous gloussez d’un rire idiot pendant des heures. Votre bonheur repose sur le roaccutane, l’orthodontiste et vos meilleures amies. Vous buvez de la bière, vous faites semblant d’aimer ça, vous commencez à préférer la vodka.

Vous avez des rêves plein la tête, vous aimez d’amour, vous trouvez que c’est dur à dire.

Vous découvrez d’autres peaux, d’autres bouches, d’autres corps et le vôtre. Vous voulez sauver la planète, les femmes, vous manifestez pour le climat et vous mangez au McDonald’s. Vous voulez voyager, faire le tour du monde, en train c’est bien, mais EasyJet, c’est meilleur marché. Vous aimez Timothée Chalamet, Lil Nas X, les séries sur Netflix, TikTok, parfois la belle littérature.

Vous avez droit à un avenir

Depuis dix-huit mois, vous avez de la peine à respirer. Vous avez étudié, en solitaire devant l’écran livide de votre ordinateur, travaillé sous un masque, vous avez été privée de sortie, d’amis, de sport. Puis vous avez recommencé à vivre, à espérer, à flirter. Vous avez fini par vous faire vacciner, pour ne pas mettre en danger vos grands-parents, pour pouvoir aller au cinéma ou au bistrot. Vous en avez marre qu’on vous accuse de ne pas prendre vos responsabilités. Vous revendiquez l’insouciance. Vous y avez droit. À un avenir aussi.

Le temps qui passe se résume à demain et au week-end prochain. Vous portez votre jeunesse comme un drapeau et un fardeau: normal quand il s’agit d’imaginer un monde sur lequel on n’a pas encore prise. Vous vous projetez dans un destin plus que dans un métier. Vous vous imaginez artiste, politicienne, ambassadeur, aventurière, journaliste, rédactrice en chef. Dans trente ans, vous trônerez dans Femina au milieu de quinze personnalités.

Merci aux quinze personnes qui ont joué le jeu en nous envoyant les photos de leurs 16 ans et en répondant à nos questions, dans le magazine Femina du 7 novembre 2021.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E69: Comment reconnaître et gérer les troubles anxieux

Dans vos écouteurs

E68: Comment ajouter plus de fibres à notre alimentation

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné