Femina Logo

actu

L'édito de Géraldine Savary: «Nos enfants, leur planète»

Geraldine savary edito

«Les modèles d’aujourd’hui ont 13 ans, font la une des journaux, vendent des causes et des images publicitaires dans le même élan. Il y a du greenwashing dans l’air, des intérêts mercantiles bien sûr. Mais ces jeunes figures agissent aussi sur le monde et l’économie, de la même manière qu’elles agissent sur nous, sur nos consciences et nos modes de vie. Après tout, notre planète, c’est surtout leur avenir.» - Géraldine Savary

© Anoush Abrar

Vous avez déjà dû croiser le regard réprobateur de votre enfant quand vous oubliez de diviser les reliques de yaourt en trois poubelles différentes, celle du plastique, celle du papier et la troisième d’alu. Ce regard vous dit que l’ours blanc coincé sur un bout de banquise agonise à cause de vous.

Avant, les enfants se roulaient par terre devant les caisses des supermarchés pour des fraises tagada, crachaient leur purée de légumes, ne s’habillaient qu’avec des pulls inflammables aux effigies de Mickey, rêvaient de recevoir des voitures télécommandées à Noël et d’être adoptés par le directeur d’Europa-Park.

L'effet Greta Thunberg

Et puis sont arrivés le GIEC, Greta et les grèves du climat. Désormais votre enfant mange végétarien, s’habille en seconde main et prévoit de partir à vélo en Appenzell, parce que ça pollue moins. Il ou elle a des discussions sérieuses à table, qui invariablement se terminent par «de toute façon, tu ne te rends pas compte». Tout juste s’il ne vend pas vos bijoux et vos chaussures pour sauver les océans, comme le raconte le film, La croisade, prochainement dans les salles romandes, ou vous enferme à clé dans votre chambre pour éviter que vous ne preniez l’avion.

Sans coup férir, les entreprises récupèrent cette militance enfantine. Les modèles d’aujourd’hui ont 13 ans, posent pour des marques de vêtements, font la une des journaux, vendent des causes et des images publicitaires dans le même élan (découvrez notre dossier «Encore enfants et déjà militants», à découvrir dans notre édition du dimanche 29 août 2021 et sur le web le 30 août 2021).

Il y a du greenwashing dans l’air, des intérêts mercantiles bien sûr. Mais ces jeunes figures agissent aussi sur le monde et l’économie, de la même manière qu’elles agissent sur nous, sur nos consciences et nos modes de vie. Après tout, notre planète, c’est surtout leur avenir.

Faudra-t-il pour autant réussir son enfance écoresponsable, comme jadis on devait cumuler les leçons de piano, les cours de tennis et les bulletins scolaires avec mention? Lui reste-t-il de l’innocence à cette génération? Et de l’envie à transgresser les règles? Gardera-t-elle confiance en la nature humaine en général (et en maman en particulier)? La Sophie de la comtesse de Ségur qui découpait les poissons rouges au petit ciseau a-t-elle pour héritière Mari Copeny, 14 ans, héroïne activiste en faveur de l’eau potable? Qu’on se rassure. Si vos enfants vous font la leçon pour trier les déchets, ils râlent toujours à fond quand il s’agit de descendre les poubelles.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E61: Ce que nos tocs et petits réflexes peuvent dire de nous

Dans vos écouteurs

E60: Vos questions sur l'alimentation des enfants

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné