Femina Logo

news société

#HipDips, le hashtag qui célèbre les poignées d’amour

#HipDips, le hashtag qui célèbre les poignées d’amour
© Instagram cjunez95

Comme le rapent Bigflo & Oli, «Pour ouvrir les portes du bonheur il faut bien des poignées d’amour». Pourtant, pas facile d’oublier ses complexes… Avec la cellulite, les vergetures et la culotte de cheval, les hanches jugées trop charnues font souvent partie des zones que l’on apprécie le moins.

#HipDips, un hashtag pour apprécier ses formes

Sur les réseaux sociaux, un mouvement baptisé #HipDips (poignées d’amour en anglais) a vu le jour. Le but: se les réapproprier, apprendre à les accepter et à les aimer. Finis les diktats et les régimes minceur, place au «body positive»!

Avec ce dernier, les internautes partagent des images de leurs hanches. Certaines en ont beaucoup, d’autres très peu: l’idée est de montrer que chaque corps est différent et possède sa propre beauté. Une jolie façon de lutter contre le body-shaming et la grossophobie.

Les mouvements qui nous font du bien

Les hashtags qui nous aident à (re)trouver confiance en nous fleurissent sur Instagram. On est toujours accro au #BoycottTheBefore qui bannit les photos avant/après et au #MermaidThighs qui nous fait apprécier notre corps tel qu’il est. Des mouvements à mille lieux des tendances malsaines que sont le One Finger Challenge ou l’Ab Crack. Cet été, c’est décidé: on nettoie son fil et on ne s’abonne plus qu’à des comptes qui nous font du bien.


A lire aussi:
Un couple en maillot de bain nous redonne le sourire (et fait le buzz)
Objectif #bodypositive: 3 Instagrammeuses inspirantes à suivre
#BoycottTheBefore, le hashtag body positive qui bannit les photos avant/après

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.