Femina Logo

news people

#FemmeFemina: toutes les inspirations de Nicole Kidman

Femina 09 Nicole Kidman 01

L'actrice australienne Nicole Kidman à l'affiche du film «Lion».

© DR

Lorsqu’on lui demande quelles sont les femmes qui lui ont servi de modèle, Nicole Kidman, 49 ans, n’hésite pas une seconde: «Rosalind Franklin! Elle a été l’une des pionnières en matière de recherche sur l’ADN dans les années 1950.» En 2015, la superstar hollywoodienne a d’ailleurs redonné vie à la scientifique britannique tombée dans l’oubli, avec la pièce «Photograph 51», montée à Londres. «C’est un acte féministe de faire découvrir cette femme aux jeunes générations. Rosalind a été mise à l’écart par ses pairs masculins, mais ce sont bien ses recherches qui ont servi de base au séquençage du génome humain. Et tous ces hommes n’ont jamais cité son nom, regrette la comédienne. C’était terrifiant, mais aussi très gratifiant, de prêter mon corps à une femme aussi importante, car je suis persuadée que raconter la vie de Rosalind Franklin a permis à d’autres filles de découvrir cette grande dame, qui a changé la face de la médecine moderne.»

C’est son père, Anthony Kidman, décédé en 2014, qui a transmis sa passion pour la science à la jeune Nicole. Avant d’achever sa formation de psychologue, ce dernier était en effet biochimiste. «J’ai passé les premières années de ma vie dans des laboratoires avec papa, se souvient l’actrice. J‘ai conservé des photos de lui avec sa blouse blanche de chercheur. Ses travaux me fascinaient, mais je n’avais pas le cerveau calibré pour me diriger vers des études scientifiques. Aujourd’hui, j’ai plusieurs amis qui travaillent dans la recherche, notamment dans le domaine des cellules souches et du cancer du sein. J’aime beaucoup discuter de ces choses avec eux, car le futur est à la recherche sur la génétique.»

Une famille grâce à la science

Cette fascination pour la science a une résonance toute particulière en ce qui concerne Nicole Kidman, car elle et son mari, le chanteur de musique country Keith Urban, sont devenus parents grâce à la procréation assistée. «Peu de temps après notre rencontre, continue l’actrice, Keith et moi avons commencé à lire tout ce qui se rapportait aux traitements pour stimuler la fertilité. Puis nous avons rencontré plusieurs biotechnologistes.» Et le bonheur est enfin arrivé: le 7 juillet 2008, la petite Sunday Rose a vu le jour, suivie, trois ans plus tard, par Faith Margaret, née d’une mère porteuse. «La science nous a aidés à fonder notre famille», se réjouit Nicole Kidman, qui est également mère de deux enfants adoptés, Isabella, 25 ans, et Connor, 22 ans, issus de son premier mariage avec l’acteur Tom Cruise.

Si Rosalind Franklin épate la Nicole Kidman sensible à la cause féminine, à Hollywood, deux comédiennes mythiques ont été sa source d’inspiration, Sofia Loren et Lauren Bacall. «Deux grandes dames du septième art, avec une grâce et une beauté inégalables! J’ai eu la chance de les approcher, Lauren sur le tournage du film «Birth», et Sofia dans la comédie musicale «Nine». A leur contact, j’ai appris que pour bien vieillir, il faut être bien dans sa peau. J’ai longtemps caché mes complexes derrière ma timidité, mais aujourd’hui, je suis à l’aise avec mon 1,76 mètre, même quand mes partenaires masculins sont plus petits que moi!»


©Steve Granitz/WireImage

Sofia Loren et Lauren Baccall lui ont-elles confié de précieux secrets pour mener à bien sa carrière? «Les deux m’ont dit de ne jamais avoir peur d’essayer, se rappelle Nicole Kidman. Et j’ai appris à refuser les rôles trop simples ou qui correspondent trop à mon image. Plus je prends de risque et plus j’aime mon métier. Sinon, j’espère garder, en vieillissant, la même beauté intérieure – et extérieure – qu’elles. J’ai moins peur des années qui passent depuis que je vis dans le Tennessee. A Nashville, je ne ressens pas le diktat de Hollywood, qui refuse de laisser vieillir les femmes naturellement. Ma mère, qui est une vraie féministe, me disait souvent de ne pas me conformer à ce que la société attendait d’une fille.»

Toujours choisir l’amour

Son prochain film, «Lion», est en salle depuis la semaine dernière. Il raconte l’histoire, vraie, de Sue Brierley, une Australienne ayant adopté un garçon en Inde, qui l’aide à combler son souhait: retrouver sa famille naturelle. «C’est seulement à la fin du tournage que j’ai compris pourquoi le scénario m’avait tant fasciné, explique Nicole Kidman. En fait, choisir ce film, c’était ma façon d’écrire une lettre d’amour à Isabella et à Connor, mes deux grands enfants adoptés. Le message de «Lion» est beau et simple. C’est une mère qui dit simplement à son fils: «Je t’ai voulu. J’ai toujours été là pour t’aimer et te soutenir.» Et dans ce sens, la comédienne l’avoue, le conseil le plus précieux qu’elle a reçu de toute sa vie est «qu’il faut toujours choisir l’amour». C’est sa grand-mère qui le lui a donné. «Elle a vécu jusqu’à 90 ans, confie Nicole Kidman. Je n’oublierais jamais ses derniers mots: «Sois heureuse Nicky». C’est la chose la plus simple du monde, mais également la plus compliquée, dans les moments difficiles. Je pense à elle avant chacune de mes décisions.»

Ce qui la dope La production, avec Reese Witherspoon, de «Big Little Lies», minisérie où elle joue aux côtés de Laura Dern, Zoe Kravitz et Shailene Woodley.

Son don inattendu Je sais repasser les chemises et je continue à le faire pour mon mari. C’est un truc qui me détend. Comme je suis perfectionniste, je peux y passer beaucoup de temps.

Sur sa shamelist La crème dans le cappuccino! Je dis toujours au barista de mettre peu de café et beaucoup de crème fouettée. A Nashville, je suis connue pour ça.

Son dernier fou rire Je ne suis pas une très bonne cuisinière. Je fais souvent du poulet pour mon mari, mais il est souvent trop sec. Du coup, hier, Keith m’a supplié de lui laisser les fourneaux!

Son buzz Son rôle d’ambassadrice pour les montres Omega. «Je suis fière de notre collaboration car, à chaque déplacement pour cette marque, j’ai l’occasion de rencontrer des femmes de différents continents, comme à Pékin à l’automne dernier.»


©VCG via Getty Images

Sa news Femme J’ai croisé Isabelle Huppert lors du défilé «Armani Privé» durant la Fashion Week, fin janvier 2017, à Paris. Quel honneur d’échanger sur le cinéma avec une aussi grande actrice! On parle souvent de concurrence entre les comédiennes, c’est faux. Moi j’adore voir d’autres femmes qui réussissent.


Isabelle Huppert. ©Dominique Charriau/Getty Images

Son actu «Lion», un biopic réalisé par Garth Davis. «C’est la plus belle leçon d’amour qu’une mère peut donner à son enfant.» Dev Patel («Slumdog Millionaire») y incarne son fils adoptif, Saroo.


A lire aussi:
Cinéma: 5 raisons pour lesquelles le film «Lion» nous a émues
Les leçons de mode éco-responsable d'Emma Watson

«Fifty Shades Darker»: toutes les inspirations de Jamie Dornan

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.