Femina Logo

news people

Erin O’Flaherty bouleverse l’histoire de Miss America

Erin oflaherty getty

Erin O'Flaherty lors des étapes préliminaires du concours Miss America 2017, le 7 septembre 2016 à Atlantic City.

© Getty

Lorsqu’Erin O’Flaherty fut couronnée Miss Missouri en Juin 2016, les téléspectateurs américains assistaient à une véritable première: car la pétillante brune de vingt-trois ans a toujours fièrement proclamé son homosexualité, ce qu’aucune autre candidate du concours n’avait osé faire auparavant.

Ce dimanche 11 septembre 2016, elle participera au lancement de Miss America 2017 aux côtés de ses 51 rivales, lesquelles, il faut l’avouer, se sont fait légèrement moins remarquer. Comme les autres concurrentes au titre très convoité, elle espère que la victoire se trouvera sur son chemin. En effet, si le concours offre une bourse universitaire très généreuse à la gagnante, il lui permet également de défendre les fondations de son choix.

Dans une interview accordée au magazine américain «Cosmopolitan», Erin affirme qu’elle n’a «jamais ressenti le besoin de cacher» son orientation sexuelle. «J’ai commencé à participer aux concours de Miss une année avant mon coming-out public, raconte-t-elle. Mais je savais qu’une fois que tout le monde connaîtrait mon orientation sexuelle, j’aurais beaucoup plus de chances de gagner; car à présent, je me présente telle que je suis.»

Une Miss Missouri très engagée

Largement soutenue par ses proches qui ont immédiatement accepté son coming-out, Erin O’Flaherty sait que tous les jeunes n’ont pas autant de chance qu’elle. Ainsi, elle milite activement en faveur des campagnes anti-suicide: ayant perdu un ami très cher dans l’adolescence, il s’agit d’une cause qui lui tient particulièrement à cœur et dont elle souhaite absolument parler.

Miss Missouri est notamment très engagée auprès de l’association de prévention du suicide nommée «The Trevor Project»: en effet, aux Etats-Unis, il s’agit de la seconde cause de mortalité chez les jeunes et les homosexuels mettent fin à leurs jours huit fois plus souvent que les hétéros.

Sa dernière chance

Erin savait pertinemment que le volet 2017 du concours Miss America constituait sa toute dernière chance d’y participer. En raison de son âge, elle ne sera bientôt plus éligible et devra laisser les paillettes derrière elle.

L’obtention de la couronne permettrait à la jeune femme d’offrir à la communauté LGBT une visibilité dans l’univers des concours de beauté, chose qu’elle n’avait encore jamais eue auparavant: «C’est exactement ce qu’il lui faut en ce moment», ajoute la jeune femme, toujours dans «Cosmopolitan.»

Dotée d’un large sourire et d’un accent immédiatement reconnaissable, Erin est une femme qui s’assume telle qu’elle est et qui n’hésite pas à se dévoiler aux yeux du monde. Et elle est bien décidée à prouver que l’orientation sexuelle est loin d’entraver le chemin vers la victoire.

Via de petites vidéos publiées sur Instagram, et avec l’habituelle classe parfaitement maîtrisée des Miss, Erin O’Flaherty nous en dit plus sur elle:

Une femme qui l’inspire? Amal Clooney: «J’admire tout ce que représente cette femme. Elle est diplômée d’Oxford, indépendante, mondialement renommée, et se sert de sa célébrité pour défendre les Droits de l’Homme.»

Sa clé du succès? «Soyez épanouie, ou que vous vous trouviez. Peu importe la situation que vous devez affronter, faites de votre mieux et vous réaliserez votre potentiel.»

Son inspiration quotidienne? «La responsabilité constante d’être un bon exemple pour ma petite sœur de treize ans. Le monde est rempli de négativité, et je sais qu’elle a besoin d’un modèle à suivre.»


A lire aussi:
J'ai découvert mon homosexualité à 35 ans
«En termes de violences, être LGBT est un facteur de risque important»
Kristen Stewart ne veut pas «labelliser sa sexualité»

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.