Femina Logo

Actualité politique

Eric Zemmour, un cauchemar pour les femmes

Qui est eric zemmour le misogyne qui veut devenir president

«Lorsqu'il [Eric Zemmour] prend la parole, notamment lors de son meeting à Villepinte (le 5 décembre 2021, ndlr), il place des femmes en fond. C'est du tokenisme, une manière de parler des minorités - au sens de la domination - pour montrer son ouverture», explique Hugo Houbart, assistant d'enseignement et de recherche au Global Studies Institute de l'Université de Genève.

© Getty Images/Chesnot

Ce 30 novembre 2021, Joséphine Baker entrait au Panthéon. Une consécration pour la vedette de music-hall anti-raciste, femme noire, femme libre. Le même jour, comme un contrepied à cette nouvelle réjouissante, Eric Zemmour annonce se présenter comme candidat pour succéder à Emmanuel Macron, au poste de président de la République.

Son nom vous dit sûrement quelque chose. Journaliste et chroniqueur pour le Figaro et les chaînes France 2 et CNews, auteur de nombreux ouvrages dont Le premier sexe en 2006, Le Suicide français en 2014 ou encore La France n'a pas dit son dernier mot en 2021, Eric Zemmour écume les plateaux de télévision depuis une vingtaine d'années. On le connaît comme polémiste à la rhétorique acérée, accro aux scandales, qui répète et assume un discours anti-féministe et raciste. Mais qui le prend au sérieux?

2021, sous les projecteurs

Fin avril 2021, Mediapart dévoile une longue enquête choc: six femmes accusent Eric Zemmour de violences sexuelles. Les victimes racontent des propos déplacés, des attouchements et des baisers non consentis. Un mois plus tard, le média en ligne publie deux nouveaux témoignages accablants. Résultat? Et bien rien. L'accusé, «conforté par ses employeurs» selon Mediapart, reste à l'antenne de CNews. Eric Zemmour n'a jamais répondu à ces accusations.

Son mépris pour les droits des femmes semble commencer à inquiéter la France en automne 2021, en témoignent des articles qui exhument ses propos sexistes. Avant même de se déclarer candidat à l'élection présidentielle, Eric Zemmour perturbe la campagne de l'aile droite. Il monte dans les sondages. Depuis le mois de septembre, en pleine promotion de son dernier livre La France n'a pas dit son dernier mot, on le soupçonne de mener une pré-campagne présidentielle.

IFOP et le magazine Elle publient même un sondage en octobre 2021, qui soutient que 66% des répondantes seraient inquiètes pour les droits des femmes et la lutte contre le sexisme si le polémiste est choisi pour occuper la plus haute fonction du pays. Un sentiment confirmé par une étude de la Fondation Jean-Jaurès, qui révèle les intentions de vote des Français-e-s: 16% des personnes interrogées en octobre voteraient pour le candidat de la droite radicale. Toutefois, «les accents masculinistes et le conservatisme social d’Éric Zemmour semblent [...] le mettre à distance des femmes, qui représentent plus de la moitié du corps électoral, précise la Fondation Jeau-Jaurès dans son dossier consacré au candidat. C’est particulièrement vrai pour les jeunes femmes [de moins de 25 ans], peu enclines à soutenir le polémiste d’extrême droite».

Une idéologie anti-féministe

Mais comment gagner une présidentielle sans le vote de la majorité de l'électorat français? Le discours sexiste et misogyne d'Eric Zemmour est en effet bien connu. Ecrit noir sur blanc dans des livres. Enregistrés sur de nombreuses vidéos. Son essai Le premier sexe (éd. Denoël) publié en 2006, un pamphlet masculiniste, un «traité de savoir-vivre viril à l’usage de jeunes générations féminisées», comme il l'écrit, est l'œuvre dans laquelle se lisent la majorité de ses idées misogynes. Des propos désormais difficiles à effacer. Et à ignorer. Florilège glaçant.

Il soutient que les femmes devraient être au service des hommes.

«Un garçon, ça va, ça vient; un garçon, ça entreprend, ça assaille et ça conquiert, ça couche sans aimer, pour le plaisir et pas pour la vie.» - Le premier sexe

«[Dans les années 70] quand le jeune chauffeur de bus glisse une main concupiscente sur un charmant fessier féminin, la jeune femme ne porte pas plainte pour harcèlement sexuel. La confiance règne.» - Le suicide français

«Dans la société traditionnelle, dominée par les valeurs masculines, la femme souffre sans comprendre, mais accepte son sort. Son destin.» - Le premier sexe

«Il y a de la violence dans le rapport sexuel entre homme et femme. C'est une violence civilisée, évidemment. [L'homme doit être] un prédateur sexuel civilisé. Il y a une attente de virilité, une attente de violence.» - RTS

«Les femmes devraient [...] remercier les hommes de les tromper avec une pétasse; ils en sont de moins piteux amants.» - Le premier sexe

«Dans une société traditionnelle, l’appétit sexuel des hommes va de pair avec le pouvoir; les femmes sont le but et le butin de tout homme doué qui aspire à grimper dans la société.» - La France n’a pas dit son dernier mot

D'après Eric Zemmour, les femmes ne seraient pas faites pour exercer le pouvoir.

«On pourrait [...] compter sur les doigts d'une main les femmes politiques, de stature nationale, qui ne soient pas passées dans les bras de l'un des trois monarques français de ces trente dernières années: Giscard, Mitterrand, Chirac. Et la loi sur la parité a décentralisé le droit de cuissage politique, surchargant les listes pour les élections municipales et régionales d'épouses et de maîtresses.» - Le premier sexe

«Dans les milieux où il y a véritablement du pouvoir, il n'y a pas de femmes. [...] Elles n'incarnent pas le pouvoir. Le pouvoir s'évapore dès qu'elles arrivent.» - BFMTV

Les femmes seraient coupables de l'affaiblissement de la société et de la dévirilisation des hommes.

«Au tournant des années 70 du XXe siècle, la conjonction du divorce facile et de l'accès des femmes au salariat libère soudainement cet éternel bovarysme, lui donne une puissance insoupçonnée, qui va tout emporter sur son passage. [...] C'est que toute la société, hommes et femmes, est emportée par le romantisme du couple. C'est toute la société, hommes et femmes, qui rêvent de devenir femme.» - Le premier sexe

«L'amour courtois fut inventé dans le sud-ouest de la France. Les salons du XVIIe siècle, tenus par des femmes, furent une exclusivité française. Cet équilibre subtil entre hommes et femmes, entre virilité dominante et féminité influente, a été brisé par l'abdication des hommes blancs du XXe siècle qui ont mis à terre leur sceptre patriarcal.» - Le premier sexe

Comment expliquer un tel discours? «Dans l'idéologie d'Eric Zemmour, l'argument biologisant est central, analyse Hugo Houbart, assistant d'enseignement et de recherche au Global Studies Institute de l'Université de Genève. Il ramène la femme à une seule caractéristique déterminante: la maternité.» Mais ce discours s'intègre dans une idéologie plus vaste: la société française serait décadente. «Selon le polémiste, la société de consommation, qui émerge dès les années 60 en France - le fait de faire les magasins ou se soucier de son apparence - marquerait une féminisation de la société, l'affaiblissement de la société occidentale et une dévirilisation des Français, poursuit le doctorant en sciences politiques. C'est un discours typique de la droite radicale».

Pour renverser la situation, l'écrivain réactionnaire propose de revenir à un état antérieur. «Il souhaite un retour à un passé idéalisé, confirme Hugo Houbart. Il met d'ailleurs souvent en avant des acteurs qui représentent la masculinité, comme Delon, Belmondo ou Gabin.» Or Eric Zemmour fait allusion à une France des années 60, qui accordait aux femmes un rôle presque exclusivement ménager et qui fermait les yeux sur les violences.

Une tentative de réhabilitation

«Ma candidature est celle qui défend le mieux les femmes.» Eric Zemmour est l'invité du 20H sur TF1, le 30 novembre 2021, le jour de l'annonce de sa candidature à la présidentielle, quand il choque avec cette phrase, inattendue. Défavorisé dans les sondages par un discours profondément sexiste, le polémiste essaie de convaincre, tant bien que mal, les Françaises. Une tentative d'élargir sa base électorale. «Une forte proportion de femmes le rejette, ajoute Hugo Houbart. Minimiser ses déclarations passées et se positionner comme sauveur est certainement une stratégie calculée. Lorsqu'il prend la parole, notamment lors de son meeting à Villepinte (le 5 décembre 2021, ndlr), il place des femmes en fond. C'est du tokenisme, une manière de parler des minorités - au sens de la domination - pour montrer son ouverture», explique le doctorant en sciences politiques.

Quelques femmes ont bien tenté de montrer leur soutien au désormais candidat à la présidentielle en lançant le mouvement #LesFemmesAvecZemmour. «Certaines ont pris la parole pour essayer de réhabiliter sa figure, mais ça ne parvient pas à masquer ses multiples déclarations à caractère sexiste et misogyne», conclut Hugo Houbart.

Selon le magazine Elle, de nombreuses femmes étaient présentes dans les rangs des sympatisant-e-s d'Eric Zemmour, lors de son premier meeting de campagne à Villepinte. D'après leur témoignage, une idéologie misogyne et des accusations de violences sexuelles ne les dissuaderont pas de voter pour leur candidat. Rendez-vous en avril 2022 pour connaître le résultat du scrutin, si tant est qu'Eric Zemmour soit parvenu à rassembler le parrainage de 500 élu-e-s français-e-s, nécessaires à la validation de sa candidature pour briguer l'Elysée.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Laurène vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E70: Comment guérir nos maux digestifs du quotidien

Dans vos écouteurs

E69: Comment reconnaître et gérer les troubles anxieux

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné