Femina Logo

A peine a-t-il posé ses valises à la Maison-Blanche et changé les rideaux pour des modèles dorés, que Donald Trump signe ses premiers décrets à tour de bras.

Après avoir ratifié un acte qui met un terme au partenariat transpacifique, un décret contre le projet de loi «Obamacare» ou avoir fait du jour de son investiture une «journée nationale de dévotion patriotique», l’ancien homme d’affaires a également consacré le 23 janvier 2017 à signer une mesure anti-avortement.

Ce décret anti-IVG interdit le financement fédéral de toute organisation non-gouvernementale étrangère (ONG) qui soutiendrait le droit à l’avortement hors du sol des Etats-Unis.

Obama VS Trump

Comme il ne peut plus s’en prendre aux organismes américains tels que le planning familial, Trump s’attaque aux ONG étrangères. En effet, deux jours avant son départ, Barack Obama avait fait entrer en vigueur une réglementation empêchant les États de couper les financements des services hospitaliers qui proposent l’avortement. L'auteur de la phrase «Il devrait y avoir une certaine forme de punition pour les femmes qui avortent» semble après tout avoir trouvé un moyen d’affirmer sa position pro-life. A suivre...


A lire aussi:
10 choses à retenir de la Women’s March 2017
Women’s march on Washington: une armée pacifique anti-Trump
Golden Globes: quand Donald Trump insulte Meryl Streep sur Twitter


Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.