Femina Logo

covid-19

Déconfinement: le Conseil fédéral met en place une sortie de crise en 3 étapes

Déconfinement: le Conseil fédéral met en place une sortie de crise en 3 étapes

Avec ce plan de «déconfinement progressif», le gouvernement souhaite éviter une reprise de l'épidémie Coronavirus.

© Getty Images

Lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi 16 avril 2020, le Conseil fédéral a présenté son plan de sortie de crise du Covid-19. Les règles et mesures édictées seront progressivement assouplies en 3 étapes: la première aura lieu le 27 avril, la seconde le 11 mai et la troisième le 8 juin. Avec ce «déconfinement progressif», le gouvernement souhaite éviter une reprise de l’épidémie. Le pic de la pandémie a visiblement été passé en Suisse, a annoncé l’Office fédéral de santé publique. 260 cas de plus en été constaté mercredi 15 avril, alors qu’on en dénombrait 1300 au plus fort de la crise.

«Les enfants n'attrapent pas la maladie»

Le 27 avril 2020, les crèches, certains commerces, coiffeurs, salons de tatouage, esthéticiennes, magasins de bricolage, jardineries, fleuristes et cabinets médicaux pourront ainsi ouvrir. Les opérations non-urgentes dans les hôpitaux pourront à nouveau avoir lieu. De plus, les enterrements ne se dérouleront plus dans une intimité imposée: les amis et la famille éloignée du défunt pourront y assister.

«Les enfants, notamment les plus jeunes, n’attrapent pas la maladie et sont de très mauvais vecteurs du Covid-19», analyse Alain Berset, chef du Département fédéral de l’intérieur. «Ils ne tombent pas malades et ne sont pas infectés, confirme Daniel Koch, responsable de la division «Maladies transmissibles» au sein de l’OFSP. C’est vraiment une bonne nouvelle.»

Mais pas question pour autant de zapper les mesures de distanciation et les règles d’hygiène des mains. Les rassemblements de plus de 5 personnes sont toujours interdits. Barbecue entre voisins et réunion de famille ne sont ainsi pas à l’ordre du jour. «La question du contact entre génération reste importante, martèle Alain Berset. Et les grands-parents sont des personnes vulnérables, il faut garder beaucoup de prudence.» Les contacts sociaux doivent toujours être minimisés. «La progression est favorable, mais tout cela est lié aux mesures qui ont été prises et au fait que la population s’est tenu avec beaucoup de discipline à ces recommandations. Cela doit se poursuivre», note le conseiller fédéral fribourgeois.

Le 11 mai 2020, tous les commerces pourront rouvrir leurs portes. Les écoles obligatoires accueilleront également à nouveau leurs élèves. «Toutefois, la mise en pratique de cette seconde étape devra être validée par le Conseil fédéral, met en garde Simonetta Sommaruga, présidente de la Confédération. Cela se fera sous réserve que les conditions sanitaires le permettent.» Enfin, il faudra patienter jusqu’au 8 juin 2020 pour que les écoles supérieures et les lieux de divertissement (cinémas, musées, bibliothèques, zoos, etc.) puissent à nouveau accueillir étudiants et clients. C’est à cette échéance que le Conseil fédéral prévoit également d’assouplir l’interdiction de rassemblement.

Pour l’heure, on ignore encore quand les restaurants et les bars pourront à nouveau ouvrir. Des précisions sont attendues ces prochaines semaines.

Quid des festivals?

Le port du masque obligatoire n’est, pour l’heure, pas envisagé sur le territoire. «Les personnes saines n’ont pas besoin de porter un masque», assure Alain Berset. Seules les malades, les personnes à risque et celles travaillant dans des secteurs impliquant des contacts directs doivent en porter. Concernant l’approvisionnement, le Conseil fédéral y travaille activement.

Les sept Sages n’ont pas encore pris de décision quant aux grandes manifestations agendées durant l’été, à l’instar des festivals de musique. «Il est très compliqué d’évaluer la situation telle qu’elle sera en juillet-août, souligne Alain Berset. On va analyser la liste des événements concernés dans une prochaine séance. C’est probablement la dernière catégorie que l’on pourra assouplir, car le risque de contamination y est très élevé. D’autres pays ont déjà décidé d’interdire les grands événements jusqu’à fin août.»

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina