Femina Logo

Soutien aux civils

Comment aider les Ukrainien-ne-s depuis la Suisse

Comment aider les ukrainien ne s depuis la suisse

Médecins sans frontières (MSF), Comité International de la Croix-Rouge (CICR), Unicef... depuis le début de la guerre en Ukraine, les ONG et les associations humanitaires apportent au quotidien leur aide aux civil-e-s et aux réfugié-e-s.

© EDOARDO CERIANI / UNSPLASH

Pour aider les civils: Les dons d'argent

Afin de soutenir le peuple ukrainien, les dons d’argent apportés aux associations internationales qui œuvrent sur le terrain demeurent une piste incontournable.

La Chaîne du Bonheur

Principal bailleur de fonds privé pour l’aide humanitaire en Suisse, la chaîne du Bonheur appelle également aux dons sur sa plateforme. Les financements viendront soutenir en priorité l’accueil des réfugié-e-s dans les pays limitrophes de l’Ukraine (la Pologne, la Moldavie, la Roumanie, la Slovaquie, la Hongrie), notamment grâce à des repas, des articles d'hygiène ou encore des soins médicaux. Selon l’évolution de la guerre, et si la sécurité le permet, les aides pourront se dérouler directement en Ukraine avec leurs ONG partenaires comme la Croix Rouge.

Plus d’informations

UNHCR

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés appelle aux dons sur leur site web intitulé «Urgence Ukraine, aidez les familles forcées de fuir leurs foyers». Sur Instagram, Angelina Jolie, émissaire et ambassadrice de bonne volonté au HCR depuis 2012, n’a pas manqué de sensibiliser sa communauté devant l’urgence: un million de personnes ont déjà pris le chemin de l'exil.

Plus d'informations

Comité International de la Croix-Rouge (CICR)

Avec le conflit qui se poursuit en Ukraine, l’objectif du Comité international de la Croix-Rouge est de venir en aide aux personnes dans le besoin. Tant que la sécurité le permet, les équipes du CICR s'évertuent à réparer les infrastructures vitales, à approvisionner les hôpitaux en médicaments et matériel, mais aussi à apporter nourriture et articles d’hygiène aux familles.

Plus d’informations

Médecins sans frontières

Face à l’exode forcé de centaines de milliers de personnes, MSF répond à l’urgence en se mobilisant en Ukraine et dans les pays limitrophes (la Pologne, la Moldavie, la Hongrie, la Roumanie et la Slovaquie). Des équipes se tiennent prêtes à intervenir en Russie et Biélorussie. Création d’un centre d’accueil en Pologne, distribution de matériel de secours pour blessés de guerre, de nourriture, de vêtements et de fournitures essentielles au peuple ukrainien, mises en place d’activités d'intervention d’urgences aux frontières… MSF apporte son aide sur le terrain de multiples façons et est prête à s’adapter à l’évolution de la guerre.

Plus d’informations

Care International

Grâce à l’appui de son partenaire autrichien et de l’association People in Need (qui accepte aussi les dons) basée à Lviv, l’organisation expédie des camions d’approvisionnement, chargés de nourriture et de produits d’hygiène, auprès des populations civiles, dans les régions les plus touchées par le conflit ainsi que dans les pays frontaliers, où sont arrivés des milliers de réfugiés. L’une de leurs missions principales est d’assister les personnes bloquées dans d’interminables files d’attente, sans eau ni vivres, à leur arrivée dans les pays voisins.

Plus d'informations

Unicef

Dans tout le pays, les équipes d’Unicef font de leur mieux pour offrir de l’eau et des biens de première nécessité aux familles et aux enfants. Elles tentent aussi d’apporter un soutien psychologique à un maximum de ces derniers, plongés dans la terreur. Sur le long terme, elle veillera également à ce que les plus jeunes continuent à avoir accès à l’école. Via ses espaces de sécurité nommés «Blue Dots», également positionnés aux frontières ukrainiennes, il s’agira de proposer des premiers secours aux femmes avec enfants, et d’aider les petits ayant perdu leurs parents dans un mouvement de panique.

Plus d’informations

Caritas Suisse

Face à la situation désastreuse, Caritas a alloué une contribution d’urgence de 3 millions de francs, dans le but de distribuer des vivres, du matériel de secours et des biens de première nécessité. Ce soutien financier est également destiné à appuyer l’accueil des réfugiés en Pologne, qui peine à héberger et soigner toutes les personnes arrivant sur son territoire.

Plus d’informations

Les collectes de vêtements et de matériel

Joli Nous

La marque suisse d’écharpe de portage encourage les parents suisses à se mobiliser. En collaboration avec l’entreprise roumaine Isara Baby Carrier et l’association roumaine Centrul de zi Micul Print, Joli Nous recherche des porte-bébés faciles (évitez les écharpes) neufs ou usagés pour aider les mamans ukrainiennes qui doivent fuir leur foyer, souvent leurs enfants à bras. Les objets peuvent être envoyés dans douze points de collecte existant en Suisse romande ou par poste.

Plus d’informations

La Caravane sans frontières

L’association genevoise propose de plus en plus de points de collecte en Suisse romande, afin de récolter les biens figurant sur leur liste. Les lieux, ainsi que les listes de produits pouvant aider les personnes réfugiées, sont régulièrement mis à jour via leur page Facebook. Le principal point de collecte romand se situe à l'Eglise Sainte-Clotilde (14 Avenue de Sainte-Clotilde, 1205 Genève).

Plus d’informations

Pour aider les animaux

Afin que nos amis à quatre pattes ne soient pas abandonnés dans une telle situation, plusieurs pays limitrophes de l’Ukraine, tels que la Pologne, la Hongrie, la Roumanie et la Hongrie, ont levé leurs restrictions d’entrée pour les animaux de compagnie. Ainsi que le montrent les images des stations de métro souterraines, notamment à Kiev, de nombreuses personnes ont également gardé leurs compagnons à leurs côtés, refusant de les déserter. On pense également au zoo de Kiev, en pleine zone d’hostilités. Si la cause animale vous tient à cœur, voici trois organisations à soutenir:

Quatre Pattes (Four Paws)

L’une des principales organisations de protection animale, Quatre Pattes est actuellement active en Ukraine, collaborant avec 30 collègues sur place pour accueillir les animaux errants, abandonnés, dans plusieurs zones transformées en foyers. L’action se focalise aussi sur un sanctuaire à Domazhyr, domicile de 29 ours sauvés, dont les responsables sont courageusement resté-e-s sur place pour prendre soin des animaux.

Plus d’informations

Ifaw (International fund for animal welfare)

Active dans la protection animale aux quatre coins du monde, l’organisation s’est empressée d’envoyer du renfort dans les différents foyers animaliers ukrainiens. L’aide se concentre sur l’envoi de nourriture, de matériel vétérinaire et de rémunération aux équipes sur place. Ce soutien est déployé à la fois en Ukraine et dans les pays voisins.

Plus d’informations

OIPA (Organisation internationale pour la protection des animaux)

En contact avec les bénévoles et équipes sur place, cette organisation collabore avec les associations Lucky Strand et Happy Paw, présentes à Kiev, lesquelles acceptent aussi les dons. Toutes deux aident les civils à nourrir leurs animaux de compagnie, alors que l’accès aux magasins et aux banques devient de plus en plus compliqué. Elles font également leur possible pour soutenir les foyers et refuges animaliers, sachant que les pensionnaires ne peuvent être évacués des villes bombardées.

Plus d’informations

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Juliane vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E82: Comment instaurer une bonne habitude?

Dans vos écouteurs

E81: Comment aider nos proches vivant un burnout ou une dépression

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné