Femina Logo

news société

Climat: 5 films qui nous font réfléchir

Climat: 5 films qui nous font réfléchir
© DR

La COP21, 21ème Conférence de Paris sur le climat, a lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015. Pour l’occasion, sélection de films ou documentaires qui suscitent la réflexion et la prise de conscience et quelques informations climatiques sur la Suisse.

5 films qui nous donnent chaud

N°1: «Demain» (de Mélanie Laurent et Cyril Dion, 2015)

Alors qu’une étude annonce l'extinction de la race humaine en 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent partent à la recherche de solutions pour éviter le désastre. Ils regroupent des initiatives concrètes et positives qui annoncent de meilleurs lendemains. Un road movie écolo-positif à découvrir!

Sortie prévue en Suisse le 16 décembre 2015. (ndlr: Femina et les cinémas Pathé organisent l'avant-première le 14 décembre 2015 à Lausanne (Pathé Flon) avec la présence des deux réalisateurs. La soirée débute à 17h45 par un apéritif et la projection du film à 18h30 sera suivie d'un débat. Inscriptions sur place ou sur le lien suivant.)

N°2: «La glace et le ciel» (de Luc Jacquet, 2015)

Sélection officielle du Festival de Cannes le 24 mai 2015, ce documentaire français retrace le parcours du climatologue et glaciologue Claude Lorius, qui a consacré de nombreuses années de sa vie à l’étude des glaces de l’Antarctique et à l’influence de l’homme sur le climat. On vous partage une citation du film qui nous inspire:

«Il était une fois un jardin, une terre fertile et généreuse, où la vie allait de soi. Je pense aux glaciers qui fondent ici et aux îles qui se noient là-bas. Je pense à l’homme triomphant qui devrait maintenant renoncer à s’attribuer l’entierté du monde. Non pour la terre et ses créatures mais pour nos enfants. Mais j’ ai confiance: l’homme n’est jamais aussi sublimement lui-même que devant l’adversité.» Claude Lorius

N°3: «Une vérité qui dérange» (de Davis Guggenheim, 2006)

Le documentaire américain est basé sur l’engagement climatique de Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis et Prix Nobel de la paix en 2007, et sur la campagne de sensibilisation qu’il a mené avec passion.

N°4: «2012» (de Roland Emmerich, 2009)

Dans ce film spectaculaire, on assiste à la fin du monde en 2012: date fatidique selon le calendrier des Mayas. Une prophétie qui peut prêter à sourire maintenant, mais qui a tout de même créé un mouvement de panique chez certains.

N°5: «Le jour d’Après» (de Roland Emmerich, 2004)

Le film catastrophe met en scène un climatologue américain. Alors qu’il avait prédit l’arrivée d’un autre âge de glace, celui-ci se produit de son vivant. Les catastrophes naturelles se multiplient sur la planète entière.

Le climat en Suisse

Le 30 novembre 2015, le journal Le Temps a organisé une plateforme de questions-réponses très intéressante pour ouvrir le débat. Des journalistes de la rubrique Sciences et un correspondant sur place à Paris lors de la COP21 répondent aux questions des internautes. On a pioché pour vous des informations 100% suisse, afin de vous dresser un bref panorama climatique et local:

«Selon le texte des contributions à la COP21 soumis par la Suisse, les émissions totales des gaz à effet de serre par le pays se sont élevées à 51,4 millions de tonnes en 2012, soit environ 0,1% des émissions mondiales. Si l'on regarde plus en détail, les transports correspondent à 32% des émissions suisses et les infrastructures à 28,5%.»

«Par rapport à 1990, la surface de bâtiments chauffés a augmenté de 31% et le nombre de passagers se déplaçant sur les routes suisses a progressé de 36%. Néanmoins, selon le texte des contributions de la Suisse, les émissions de gaz à effet de serre ont légèrement diminué, en partie à cause de la meilleure isolation des constructions et à une transition progressive vers des technologies plus efficaces et plutôt consommatrice de gaz naturel et d'électricité, que de pétrole.»

«La Suisse a indiqué pour la COP21 qu'elle s'engageait à réduire de 50% ces émissions en poursuivant la même politique dans les décennies à venir. Selon le texte des contributions suisses, la Confédération mettra en place pour la mi-2016, une révision de sa politique climatique nationale pour la période 2021-2030 qui permettra de remplir son engagement. Ces révisions seront soumises au parlement.»

Des chiffres qui montrent que la Suisse est plutôt bonne élève question climat, même si sa contribution au réchauffement climatique reste minime. On espère que les grandes puissances auront les mêmes ambitions. Espoir fondé ou folle utopie?

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.