Femina Logo

news société

Ce que les femmes attendent vraiment de leur job

Ce que les femmes attendent vraiment de leur job
© Getty

Fairy God Boss, une firme américaine, a réalisé une étude portant sur les femmes et leur job. Questionnant 100 employées âgées de 22 à 45, la recherche cherchait à percevoir quels étaient les facteurs jugés les plus importants lorsqu’une femme choisissait un emploi. Sans surprise, le salaire occupe la place numéro 1. Mais la deuxième réponse la plus populaire est plus originale: elles demandent des horaires flexibles. Et ce, peu importe leur âge, qu’elles aient des enfants ou non.

Un meilleur équilibre entre vie professionnelle et privée

«La flexibilité deviendra la norme pour les employeurs qui veulent gagner la guerre des talents, prédit Joanna Barsh, directrice émérite chez McKinsey Company. Les mères qui travaillent sont rejointes par les pères ainsi que par les millenials qui ont cette exigence de qualité de vie.» Qui dit oui à la fin des 8h-12h, 13h-17h fixes et non négociables?

En troisième position, les employées prêtent attention aux valeurs de la compagnie pour laquelle elles travaillent. Les performances et opportunités de carrière, de même que le mentorat, font également partie des facteurs clés. Les vacances sont aussi mentionnées, surtout par les femmes de 30 ans et plus.

En bas de classement: les cuisines et la nourriture

Parmi les priorités qui ont marqué le moins de point, l’enquête cite les salles de sport, les cuisines et la nourriture. «Compte tenu des résultats de cette étude, nous devons nous battre pour de meilleures rémunérations et des heures de travail flexibles, ce qui nous permettra d’équilibrer vie pro et vie perso», note le site américain Glamour. Aux politiques de nous entendre… et à nous de jouer!


A lire aussi:
Créatrice de ba&sh: «un conseil? S'émerveiller de tout»
Fiona Zanetti, sa vie, ses projets et son job de rêve chez «Kayture»
Temps de travail: la tempête dans nos agendas

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.