Femina Logo

news people

Body positive: Beyoncé confie à «Vogue» les difficultés d’accepter son corps post-accouchement

Body positive: Beyoncé confie à Vogue les difficultés d’accepter son corps post-accouchement

«Je pense que c’est important que les femmes et les hommes voient et apprécient la beauté de leur corps naturel. J’ai un petit ventre de maman et je ne suis pas pressée de m’en débarrasser.»

© Tyler Mitchell pour Vogue US

Ce numéro de septembre 2018 est une première pour «Vogue» US. En effet, il s’agit du premier photographe noir, Tyler Mitchell, jeune homme d’Atlanta âgé de seulement 23 ans, à shooter une couverture pour ce magazine. De plus, il a été personnellement choisi par Beyoncé! Publié depuis 1892, il aura fallu 126 ans au prestigieux journal pour permettre à une personne afro-américaine de dévoiler son travail en première page.

«Lorsque j’ai commencé à travailler il y a 21 ans» raconte la chanteuse, «on m’a dit qu’il était difficile de paraître en couverture de magazine, car les personnes noires ne font pas vendre. De toute évidence, c’est un mythe.»

Pour la star, il est important de soutenir les jeunes artistes et d’ouvrir les portes aux générations futures.

«Si les gens haut placés continuent d’engager uniquement des personnes qui leur ressemblent, ils ne comprendront jamais ceux qui ont des expériences différentes des leurs. Nous y perdrons tous. La beauté des réseaux sociaux est que c’est complètement démocratique: chaque voix compte.»

Body positive: une maman de jumeaux encourage les femmes à aimer leur corps

Accepter son corps après un accouchement

Queen B revient sur ses deux grossesses et confie qu’après avoir mis au monde sa fille Blue Ivy, elle a cédé aux diktats de la société.

«Je me suis mis la pression pour perdre le poids que j’avais gagné étant enceinte en trois mois. J’ai même planifié une petite tournée pour être sûre d’y arriver.»

Quand elle repense à cette période où elle performait sur scène tout en devant allaiter sa fille, elle réalise que tout ceci était insensé. «Après les jumeaux, je voyais les choses différemment.»

Lors de sa grossesse en 2017, Beyoncé a enduré des complications: elle a dû rester alitée pendant un mois, sa santé et celles des bébés étaient en danger et elle a finalement subi une césarienne en urgence. «J’étais en mode survie.» Après cette dure épreuve, l’artiste a mis du temps à guérir. Elle a dû prendre soin d’elle et a embrassé ses nouvelles formes. «J’ai accepté mon corps tel qu’il a voulu être. Après 6 mois, j’ai commencé à préparer Coachella. Je suis devenue végane temporairement, j’ai abandonné le café, l’alcool et les jus de fruits.»

«Cependant, j’étais patiente avec moi-même et j’ai apprécié mes courbes plus rondes. Mes enfants et mon époux aussi.»

Les jumeaux de Beyoncé et Jay-Z sont nés!

Papesse body positive

Pour le shooting de «Vogue», Beyoncé a refusé de porter une perruque, des extensions capillaires et trop de maquillage.

«Je pense que c’est important que les femmes et les hommes voient et apprécient la beauté de leur corps naturel. J’ai un petit ventre de maman et je ne suis pas pressée de m’en débarrasser.»

De toute beauté en Alexander McQueen, Gucci et Louis Vuitton, la chanteuse apparaît plus sublime que jamais dans les pages du magazine. L’opulence des tenues, des coiffes et des bijoux contraste avec son visage frais paré d’un maquillage léger, ses poses décontractées et le décor extérieur naturel.

Aujourd’hui, la star affirme être emplie de gratitude. «À travers les épreuves de ma vie, j’ai appris à rire, à pleurer et à grandir. Lorsque je regarde celle que j’étais à 20 ans, je vois une jeune femme sûre d’elle, mais qui voulait contenter tout le monde.»

«Maintenant, je me sens bien plus belle, plus sexy, plus intéressante. Et beaucoup plus forte.»

La star accepte qui elle est et continuera d’explorer, d’apprendre et de vivre pleinement. Un bel exemple à suivre.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.