Femina Logo

news société

Au revoir les strings, bonjour les culottes de grand-mère!

Au revoir les strings, bonjour les culottes de grand-mère!

Selon un article du «New York Times», la tendance serait aux dessous couvrants.

© lnstagram luffkrisbenton

Il semblerait que la mode de nos grands-mères débarque en force! On a eu droit au granny hair, maintenant vous ne pourrez plus échapper au granny panties.

Un article du «New York Times», paru le 27 mai 2015, nous apprend que les jeunes femmes se tourneraient de plus en plus vers les culottes dites «de grand-mère», bien plus confortables que les strings. Une étude sur la lingerie de la compagnie NPD Group affirme que les ventes de ce petit bout de tissu étaient en baisse de 7% l’an dernier, alors que les boxers et les culottes taille haute auraient augmenté de 17%.

Différentes raisons en seraient la cause. Selon Julia Baylis, co-designer de la ligne de vêtement Me and You, «la plupart de la lingerie est créée pour plaire aux hommes. Nous pensons que vous, les femmes, vous portez des sous-vêtements avant tout pour vous. Peut-être que personne ne les verra, ou peut-être que vous les posterez sur Instagram pour le montrer à toutes les personnes que vous connaissez.»

Sur les réseaux sociaux, des photos de jeunes femmes en dessous couvrants ont effectivement fait leur apparition. «Parmi la génération Y, c’est considéré comme cool d'en porter, souligne Bernadette Kissane, une analyste du vêtement pour Euromonitor. Les strings ont eu leur moment de gloire.»

Après les pantalons taille haute, les sacs banane et les sandales Birkenstocks, allez-vous aussi suivre cette nouvelle tendance, balancer vos strings au feu et fouiller dans les tiroirs de vos grands-mères? Les paris sont ouverts.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.