Femina Logo

sexisme en une

Angèle: son coup de gueule envers la couverture «boomer» de «Paris Match»

Angèle: son coup de gueule contre la couverture «boomer» de «Paris Match»

La titraille sexiste de la couverture de «Paris Match», déclarant qu'Angèle est «subversive mais pas agressive», a vivement contrarié la principale intéressée.

© Getty

En couverture du dernier numéro de «Paris Match», Angèle a partagé sa désapprobation sur son compte Instagram. Plusieurs aspects sont problématiques, à commencer par le cliché en lui-même. Sur ce dernier, la changeuse belge de 24 ans prend la pose en smoking rose. Elle explique que l’image date de 2018 et que le média est passé outre son accord pour l’utiliser, «considérant que je n’ai pas mon mot à dire», écrit-elle sur Instagram.

«OK on l'ouvre, mais en restant jolies et polies svp»

Mais ce qui met surtout la jeune femme hors d’elle, c’est la titraille sexiste de la couverture. «Génération Angèle: subversive mais pas agressive», titre «Paris Match». «Ils rallient mon image, mon nom et toute une «génération» carrément, dans la case de: jeune fille (en rose) qui ose donner son avis (donc «subversive»… il en faut peu hein) mais sans être «agressive», dénonce l’interprète de «Balance ton quoi».

«Oulala heureusement que je ne fais pas partie de ces VILAINES féministes VIOLENTES et HYSTÉRIQUES. Parce que ok on l’ouvre, mais en restant jolies et polies svp hein.»

Et Angèle de conclure: «Gros boomer du jour, en toute détente». Dans sa story Instagram, elle cite également un extrait problématique de l’article: «Dénonce sans crier, s’affirme féministe sans s’exhiber, parle rap sur un ton de princesse Disney». Alors que «Paris Match» souhaitait probablement présenter la jeune femme à son public (plus âgé que celui de la chanteuse), le résultat est manqué: «plus décrédibilisant et sexiste tu meurs», s’indigne l’artiste.

Capture d'écran de la story Instagram d'Angèle © angele_vl

Comme le souligne «Madmoizelle», pour le magazine français, une bonne féministe «se bat pour ses droits et l’ouvre, oui, mais pas trop, elle ne fait pas trop de vagues et ne casse pas les couilles». Un message qui ne passe clairement pas, d’autant plus lorsque l’on regarde de près les paroles des chansons d’Angèle: «Les gens me disent à demi-mot pour une fille belle t’es pas si bête, pour une fille drôle t’es pas si laide.»

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E43: Comment recharger nos batteries d'ici Noël

Octobre rose

Episode spécial Octobre rose: Un message de soutien aux patientes et à leurs proches

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina