Femina Logo

santé

Nos cheveux, reflet de notre vitalité

Nos cheveux, reflet de notre vitalité
© Istockphoto.com

A quoi reconnaît-on des cheveux en bonne santé?
Dr Michel Brouard Essentiellement à leur densité et à la solidité de la tige pilaire (ndlr: la partie externe et visible du cheveu). Et cela, nous pouvons l’évaluer avec précision grâce à un examen clinique et trichoscopique. Il comprend notamment un test de traction qui permet d’estimer la tenue du cheveu au cuir chevelu, un test de friction pour apprécier la résistance de la tige pilaire et une mesure du diamètre des cheveux. Selon les résultats à ces tests, on peut clairement dire si le cheveu est en bonne santé ou pas.

Cela sera-t-il un indicateur de notre état de santé général?
Pas nécessairement, puisque la constitution des cheveux dépend de facteurs génétiques. Ainsi, il existe trois types de cheveux, selon nos origines. Le type africain: les cheveux sont plutôt crépus et souvent fragiles. Le type caucasien: des cheveux plutôt lisses et facilement denses. Et le type asiatique: des cheveux raides et épais mais moins denses. En même temps, les cheveux sont produits par des cellules qui croissent très rapidement, donc qui sont parmi les premières à réagir à un éventuel trouble interne. Autrement dit: si l’on constate un problème tel qu’une importante et brutale chute de cheveux, un arrêt de croissance ou un changement significatif de densité ou de solidité (les cheveux devenant très fins ou très cassants), cela doit nous alerter. Car c’est probablement le signe avant-coureur d’un problème de santé général.

Quels sont ces problèmes de santé les plus couramment révélés par des cheveux fragilisés?
Ce sont souvent des troubles hormonaux, thyroïdiens ou ovariens, par exemple. Il y a aussi des carences en fer, surtout chez les jeunes femmes, ou en vitamine B12, en zinc, en vitamine D, ou en acide folique. Mais ce peuvent aussi être des problèmes infectieux, des troubles digestifs ou encore du stress, qui perturbe fortement le cycle pilaire et se manifeste parfois par des pertes importantes et diffuses de cheveux.

A ces causes internes ne s’ajoute-t-il pas des causes externes?
Si, tout à fait: le changement de saison notamment. Au printemps, fin août et en automne, davantage de cheveux se trouvent en phase télogène. Durant cette période du cycle pilaire, ils ne poussent plus et certains tombent. De même, des contraintes thermiques ou mécaniques telles que lissage, frisage ou coiffage brutal, voire l’application de produits chimiques, sont susceptibles d’altérer sérieuse ment la santé du cheveu. Des produits longtemps bien tolérés risquent soudain de ne plus l’être, ce qui se manifestera par des pertes de cheveux ou une gran de fragilisation. Enfin, ces altérations peuvent être provoquées par un régime alimentaire carencé ou par la prise de divers médicaments.

Que faire pour maintenir une chevelure en bonne santé?
D’abord, avoir une alimentation équilibrée et variée, ne pas manquer d’oméga-3, de vitamine B12, de fer, bien s’hydrater. Et ne pas traumatiser ses cheveux: éviter l’usage de certains produits chimiques, ne pas les exposer à une température trop élevée, ne pas les soumettre à des contraintes mécaniques importantes. Du fait de la traction, les rajouts capillaires peuvent avoir un effet délétère sur les cheveux fragilisés et contribuer à favoriser une alopécie.

Et qu’en est-il du lavage? Cela les abîme-t-il?
Non, au contraire, il faut plutôt les laver fréquemment. Tous les deux ou trois jours, selon leur nature. Mais avec des shampooings parfaitement adaptés à leur type et en les rinçant abondamment. Un jet d’eau froide en fin de shampooing est conseillé et l’eau très chaude est à éviter.

Est-il vrai que couper fréquemment les cheveux les renforce ou les épaissit?
Non, c’est une légende. Lorsqu’on coupe le cheveu, on ne peut pas en changer la nature puisqu’on en coupe la partie «morte». Ce qui est vrai, c’est que couper souvent les pointes des cheveux présente un intérêt esthétique: cela permet de prévenir leur dislocation.

Existe-t-il des traitements efficaces pour guérir une alopécie?
Des traitements médicaux ont fait leurs preuves, mais il faut d’abord déterminer le mécanisme responsable de cette alopécie particulière, afin de proposer un traitement ciblé. En outre, d’un point de vue statistique, la calvitie masculine correspond à la norme, pour des raisons physiologiques. Quant à la calvitie féminine, elle a diverses causes. Autour de 30 ans, par exemple, il est normal d’avoir une petite perte de densité des cheveux sur le sommet de la tête – densité qui diminuera encore à la ménopause. Hors des cas d’alopécie dite «diffuse», la chute de cheveux se révèle parfois liée à des facteurs génétiques ou hormonaux, avec un taux d’hormones mâles trop élevé ou une sensibilité plus forte à ces dernières. Dans ce cas, des traitements destinés à rectifier l’équilibre hormonal peuvent permettre d’augmenter la densité capillaire… Quoi qu’il en soit, avant de tenter de remédier à une perte de cheveux et pour en comprendre l’origine, l’examen clinique et trichoscopique s’avère indispensable.

3 moyens de stimuler la repousse

1. Les dix doigts posés sur le cuir chevelu, appuyez sur le crâne, dans un mouvement de lente rotation, de la nuque au sommet de la tête. Concentrez-vous sur les sensations, en respirant lentement suivant le rythme du massage. A pratiquer chaque jour, sur cheveux secs.

2. Adoptez le réflexe «levure de bière», que vous pouvez saupoudrer quotidiennement sur vos salades et légumes, par exemple. C’est l’un des aliments les plus riches en acide folique, cette vitamine B9 cruciale pour la qualité des cheveux.

3. Connue pour ses vertus anti-infectieuses, antispongiques et son action sur les problèmes de peau, l’huile essentielle de géranium d’Egypte est un excellent tonique cutané. Ajoutez-en simplement 3 ou 4 gouttes à votre shampooing habituel (sauf durant la grossesse et l’allaitement). Alternez avec l’huile essentielle de nard de l’Himalaya, autre stimulant de la repousse des cheveux.

Illustration: Sylvie Pinsonneaux/Comillus

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.