Femina Logo

santé

L'injection contraceptive masculine efficace, mais non sans effets secondaires

Injection contraceptive hommes

Une étude récente a montré que les injections contraceptives masculines étaient efficaces.

© kupicoo/Istock.com

Cette étude prospective, conduite par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a permis d'évaluer la sûreté et l'efficacité des contraceptifs injectables chez 320 hommes en bonne santé âgés de 18 à 45 ans. Tous étaient dans une relation monogame avec une femme âgée de 18 à 38 ans depuis au moins un an, et la qualité de leur sperme était normale au début de l'étude.

Pour réduire drastiquement le nombre de spermatozoïdes dans leur liquide séminal, ces hommes subissaient des injections de 200 milligrammes d'un progestatif à libération prolongée, l'énanthate de noréthistérone, et 1000 milligrammes d'un androgène à libération prolongée, l'undécanoate de testostérone.

1 million de spermatozoïdes par millilitre

Ils recevaient deux injections toutes les huit semaines pendant une durée ne pouvant excéder 26 semaines. Des échantillons de sperme étaient prélevés à la huitième et à la douzième semaine, puis toutes les deux semaines, jusqu'à ce qu'ils atteignent les critères requis pour passer à la phase suivante. On demandait aux couples de recourir à d'autres méthodes non hormonales de contraception pendant cette période.

Une fois le nombre de spermatozoïdes descendus sous 1 million par millilitre lors de deux prélèvements successifs, les couples devaient alors se satisfaire, en guise de contraception, des seules injections.

Au cours de cette seconde phase de l'étude, les hommes continuaient à recevoir des injections, cette fois toutes les huit semaines, pendant 56 semaines au maximum.

1491 effets secondaires

Des échantillons de sperme étaient toujours prélevés toutes les huit semaines afin de s'assurer que le nombre de spermatozoïdes restait bas.

Après la fin des injections, l'équipe a continué à surveiller le nombre de spermatozoïdes pour voir à quelle vitesse celui-ci revenait à la normale.


A lire aussi:
Rhume, fatigue, stress… la vitamine C comme remède des maux de l'automne
Comment gérer sa fertilité par la symptothermie?
Grossesse: antidépresseurs et risque de troubles du langage chez l'enfant


Les résultats de cette étude montrent que les injections ont réduit efficacement le nombre de spermatozoïdes à 1 million par millilitre (ou moins) en 24 semaines chez 274 des participants, et qu'elles ont été efficaces en tant que méthode de contraception chez presque 96% des utilisateurs, puisque seulement quatre grossesses ont démarré.

Néanmoins, 1491 effets secondaires ont été rapportés, parmi lesquels des effets classiques, comme la dépression et d'autres troubles de l'humeur, mais aussi des douleurs dans la région injectée, des douleurs musculaires, une augmentation de la libido et de l'acné.

75% des hommes prêts à recourir aux injections contraceptives

Dans 39% des cas, ces effets n'étaient en fait pas liés aux injections contraceptives, mais à cause de ces effets secondaires, les chercheurs ont cessé d'enrôler des participants pour leur étude en 2011.

Bien que 20 participants aient aussi abandonné l'étude à cause des effets secondaires, plus de 75% d'entre eux ont cependant déclaré après l'étude être prêts à utiliser cette méthode de contraception.

D'autres études d'ampleur plus réduite ont également montré l'efficacité des injections hormonales pour les hommes, et les chercheurs continuent désormais de travailler afin de trouver la combinaison d'hormones parfaite permettant de réduire les effets secondaires tout en offrant une méthode de contraception masculine efficace.

Les résultats de l'étude sont disponibles en ligne sur le site de la revue de l'Endocrine Society, le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.