Femina Logo

santé

Le cancer de la peau tue plus que les accidents de la route

33767bf6b23445d001e7a5becab9d4b0 0
© Pinterest

Le cancer de la peau tue. Et bien plus qu’on pourrait, ou voudrait, bien le croire. Selon une récente étude menée par le Cancer Research UK – l’institut national du cancer anglais – une femme britannique aurait 25% de risques en plus de mourir d’un mélanome plutôt que d’un accident de la circulation. Mais le soleil est aussi plus dangereux que la voiture dans beaucoup d’autres pays.

Ainsi, en Australie, une femme aurait 71% de chances supplémentaires de succomber à cette tumeur maligne plutôt que sur la route. En Irlande, 40%, en Espagne 35%, en Nouvelle-Zélande 12%, en Allemagne 7%. La Suisse n’échappe pas à la comparaison: dans notre pays, le risque de décès lié à l’exposition aux UV est augmenté de 12% par rapport à celui des accidents de la circulation. Dans quelques rares pays, toutefois, c’est le contraire: en France, au Canada et au Portugal, la voiture tue toujours plus que le soleil.

Cabines UV dans le viseur

L'inquiétude des auteurs de cette étude – financée par un fabriquant de cabines autobronzantes – se porte surtout sur les solariums. En effet, selon les chercheurs, 86% des cas de cancer de la peau sont causés par une exposition excessive aux ultra-violets. Une seule séance de cabine de bronzage augmenterait le risque de développer un carcinome, autrement dit un développement anormal des cellules cutanées, de 29 à 67%.

«L’un des plus importants facteurs de risque, chez les moins de 35 ans, de développer la forme la plus sérieuse de cancer de la peau, le mélanome, est l’exposition aux rayons UV des appareils bronzants, explique le Dr Walayat Hussain, dermatologue interrogé par le «Daily Mail». Les gens sont certainement aujourd’hui plus conscients des dangers qu’ils encourent, mais les jeunes se sentent souvent invulnérables face au bronzage. Or, cet état d'esprit peut avoir des conséquences désastreuses.»

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.