Femina Logo

santé

6 blogs qui vulgarisent le cancer du sein

Getty Images 514144232
© Getty

«Tchao Günther» par Lili Sohn

Lili a 29 ans lorsqu’elle apprend qu’elle est touchée par un cancer du sein. Annoncer la nouvelle à ses proches se révèle très difficile pour cette jeune française qui décide alors de l’exprimer autrement: en dessins, car elle est graphiste et illustratrice de profession. Quelques jours plus tard, elle ouvre un blog de bandes dessinées au travers desquelles elle raconte son quotidien, son traitement et ses émotions. Aujourd’hui, son travail est publié aux Editions Michel Lafon.
Drôles et émouvants, les dessins de Lili Sohn tentent de dédramatiser la maladie: son personnage, dont le sein gauche est pansé d’un petit cœur, gratifie son cancer du nom de «Günther» et est bien résolu à lui dire «tchao.» Un énorme coup de cœur.

Une photo publiée par Lili Sohn (@lilisohn) le

«Feminity & JY», les conseils beauté de Julie

«J’ai décidé, sur mon blog, de ne vous faire part que de mes tips beauté, bien-être et bonne humeur, car ça aussi c’est bon pour la santé», écrit Julie, 28 ans, atteinte d’un cancer du sein. «Je souhaite démontrer que malgré les traitements qui nous privent pendant un temps de ce qui nous rend femmes, il est plus que possible de garder sa féminité et de rester belle. Et j’en suis la preuve!» Ces quelques lignes, emplies d’une bravoure et d’une persévérance extrêmement touchantes, annoncent le ton de ce site tout rose: il s’agit d’un blog beauté unique, dédié à toutes celles qui souhaitent préserver leur beauté durant leur combat contre la maladie. Comment chouchouter sa peau fragilisée par les traitements? Comment nouer un foulard tendance sur sa tête? Julie a pensé à tout. Et belle, elle l’est. Indéniablement.

«Magsblog», l’histoire illustrée de Magalie

«Tiens, c’est marrant, je sens quelque chose dans mon sein gauche. Chouchou, c’est quoi?» - «Un cancer, mon amour», plaisante le mari de Magalie lorsqu’elle lui indique l’endroit où se trouve la petite «bille» mystérieuse. Cette scène émouvante est tirée d’un blog de bandes dessinées qui raconte l’expérience de Magalie, une jeune française de 35 ans résidant en Australie. Par une série de dessins bouleversants, elle nous dit tout: des premiers doutes aux premières analyses, de la chimiothérapie à la délivrance finale. Du chemin vers la victoire, elle ne manque pas de nous décrire la moindre marche, nous invitant à l’accompagner lors de chaque étape de son combat. Il s’agit d’un blog courageux et inspirant mais également très instructif, sachant que Magalie nous livre et nous explique tout ce qu’elle a appris au sujet de la maladie. Une très belle action dont la générosité nous touche en plein cœur.


© Magsblog

«Après mon cancer du sein» de Catherine Cerisey

Ouvert des années après la victoire sur la maladie, ce blog se veut avant tout informatif. En 10 chapitres, il raconte l’expérience de Catherine, atteinte deux fois de suite d’un cancer du sein, d’abord en 2000, puis en 2002. Après 18 chimiothérapies, une mastectomie, une reconstruction et 5 années d’hormonothérapie, elle est aujourd’hui en rémission totale. «Le vécu de la maladie engendre une connaissance, voire une «expertise» acquise par le malade chronique au fil du temps», écrit-elle. «J’ai créé ce blog afin d’informer les femmes, les aider, les soutenir et qu’elles sachent qu’au-delà des statistiques, la victoire est au bout du chemin.» Nous applaudissons vivement cette magnifique initiative.


© Facebook: Après mon cancer du sein

«Fuck my cancer» de Manuela Wyler

«Depuis 2013, je vis avec un cancer du sein. Je n’ai plus de seins, mais toujours un cancer. Je vous emmène à Cancerland qui n’est pas un monde merveilleux, parce qu’à la fin, on meurt. Je ne suis pas encore à la fin et je continue à dire Fuck my cancer!» L’histoire de Manuela Wyler, «Fuck my cancer, chronique garantie sans eau de rose», est publiée aux Editions Fayard. La plume de cette écrivaine de 55 ans, acérée, touchante et lucide, nous raconte sa cohabitation avec «Carlo», le carcinome lobulaire infiltrant qui a bouleversé sa vie en 2013. Sur son blog, elle partage le journal de son cancer, livrant des opinions, réflexions et des récits auxquels les lecteurs peuvent inventer des suites en commentaires. La colère, la persévérance et un incroyable courage débordent de chaque phrase.

«Blog de Mélilotus», le message d’espoir de Nathalie

Nathalie est maman de deux enfants et enceinte du troisième, lorsqu’on lui annonce son cancer du sein, en 2007. Dans la même semaine, les médecins décident de déclencher son accouchement et de lui enlever le sein: «Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai immédiatement pensé que j’allais mourir, écrit-elle sur son blog. Puis, j’ai fait comme tout le monde, j’ai puisé une énergie que je ne me connaissais pas.» Folle d’inquiétude à l’idée de laisser ses trois enfants, Nathalie a trouvé du réconfort dans le livre «Anticancer» de David Servan-Schreiber, dont les conseils l’ont aidée à se sentir davantage capitaine de sa destinée. Ainsi, après ses traitements, elle s’est décidée à ouvrir un blog, afin de partager un ressenti «à la fois très personnel et universel», raconter la reconstruction, et surtout transmettre de l’espoir.


© Facebook Mélilotus

Qu’elles aient décidé d’informer, de vulgariser ou de dédramatiser leur cancer du sein, ces blogueuses ont toutes refusé de se murer dans le silence. Et elles sont loin d’être les seules. Relevant courageusement la tête, elles ont mis leur expérience au service d’autres victimes qu’elles souhaitent soutenir lors de la traversée de cette épreuve. En exprimant des encouragements, des messages d’espoir, d’autres façons de voir la maladie, elles en révèlent paradoxalement toute la difficulté, ce qui nous rend d’autant plus admiratives de leur incroyable bravoure. De véritables héroïnes.


A lire aussi:
6 histoires de femmes touchées par le cancer du sein
29 et 30 octobre: bougeons ensemble contre le cancer du sein
Le sport, notre allié anti-cancer

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.