Femina Logo

Crédit: CNPO/Adocom

Saison: Printemps

Difficulté: Difficile

Nombre de personnes: 4

Type de plat: Plats

Ingrédients

  • Pour la brandade
  • 600 g de morue dessalée
  • 1 pomme de terre moyenne
  • 10 cl d'huile d'olive
  • Paprika, piment de Cayenne, sel et poivre du moulin
  • Pour les omelettes
  • 12 œufs
  • 6 c à s de crème fleurette
  • 30 g de beurre fondu
  • 4 tomates cerises
  • 1 c à s de ciboulette
  • 1 c à s de coriandre
  • 1 c à s de persil plat ciselés
  • Salade verte assaisonnée
  • Sel et poivre du moulin
  • Pour le coulis
  • 200 g de chair de tomates concassées
  • 1 c à s de concentré de tomates
  • 1 gousse d'ail
  • 1/2 feuille de laurier
  • 2 pincées d'herbes de Provence
  • Sel et poivre du moulin

Pocher la morue dans de l'eau frémissante pendant 8 minutes. L'égoutter. Enlever la peau, les arêtes et effeuiller la chair.

Faire cuire la pomme de terre à la vapeur, la peler. Au pilon, écraser la morue avec la pomme de terre et l'huile d'olive chaude. Incorporer du paprika et du piment de Cayenne.

Cuire la concassée de tomates en coulis épais avec le concentré, la gousse d'ail pelée et dégermée, le laurier, les herbes de Provence, du sel et du poivre. Retirer le laurier et l'ail. Laisser refroidir.

Battre 4 œufs avec du sel et du poivre et 2 c.s. de crème fleurette. Cuire en omelette dans 10 g. de beurre fondu.

Confectionner de la même manière une omelette avec les mêmes ingrédients et le quart du coulis de tomates et une troisième omelette avec les herbes ciselées.

Avec un emporte pièce de 5 cm de diamètre découper des disques d'omelettes. Sur une assiette nappée de coulis de tomates, superposer les disques d'omelettes intercalés de brandade de morue.

Décorer d'une tomate cerise coupée en deux et d'une salade verte assaisonnée.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.