Femina Logo

No husband, no problem

Pas d’enfants ni de mari: la clé du bonheur selon la science

Pas d’enfants ni de mari: la clé du bonheur selon la science

Selon le scientifique Paul Dolan, une épouse ne se déclare heureuse «que si son mari est dans la même pièce qu’elle» et qu’il peut entendre sa réponse…

© Simon Maage

«Ils se marièrent, eurent beaucoup d’enfants et vécurent heureux jusqu’à leur dernier jour.» Cliché, la conclusion des contes de fées? Carrément, et erronée par-dessus le marché. Et c’est un spécialiste du bonheur qui l’affirme: les femmes célibataires et sans enfants sont plus heureuses que le reste de la population.

Seule pour être heureuse

Paul Dolan, professeur des sciences du comportement à la London School of Economics et auteur de l’ouvrage «Happiness By Design» met en évidence les différences entre les hommes et les femmes concernant l’impact du mariage. Il a ainsi expliqué son point de vue lors du festival Hay, qui s’est déroulé au Royaume-Uni, note le «Guardian»:

Nous possédons de nombreuses données scientifiques sur le sujet, mais je vais le dire simplement: Si vous êtes un homme, vous devriez probablement vous marier. Si vous êtes une femme, passez votre chemin…

Pour le chercheur, une épouse ne se déclare heureuse «que si son mari est dans la même pièce qu’elle» et qu’il peut entendre sa réponse… Et les faits semblent lui donner raison. Alors que le mariage permet aux hommes de gagner davantage d’argent et de vivre plus longtemps, il met à mal les femmes. Mariées, elles ont davantage de risque de développer des maladies physiques et mentales, et meurent plus tôt.

«On dit souvent aux femmes célibataires de 40 ans qu’un jour elles rencontreront enfin «le bon», explique Paul Dolan. Mais c’est faux: un jour elles rencontreront le mauvais et cela changera effectivement: elles seront moins heureuses, en moins bonne santé et décéderont plus rapidement.»

Seule ombre au tableau? La pression induite par la société, qui pousse les célibataires à se sentir malheureux, voire à avoir le sentiment d’être passée à côté de quelque chose. Mais le mode de vie d’une femme libre et sans enfants compense largement cela, affirme l’expert britannique.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina