Femina Logo

stop aux injonctions

«Balance ta cape» ou le journal-manifeste d'une héroïne qui souhaite déculpabiliser son quotidien

Balance ta cape

«Balance ta cape», c'est aussi une histoire de solidarité féminine: On peut y lire cette citation de Florence Servan Schreiber: «Une amie est une couverture de survie, une bonbonne d’oxygène» Et c’est tellement vrai! Partager entre femmes de nos vies, nos contraintes, nos victoires… à nos yeux cela restera à jamais le meilleur moyen de lâcher prise sur un quotidien dont on a l’impression qu’il veut parfois notre peau!

© Getty

FEMINA Après la sortie de «Celle qui a dit fuck», vous publiez avec votre sœur Fanny Lesage «Balance ta cape, Journal d’une héroïne du quotidien qui ne veut plus courir après sa vie» (Ed Solar), quel est le pitch du livre?
Anne-Sophie Lesage Avec ce nouvel opus, on souhaite décomplexer nos lectrices, leur dire que ce n’est pas grave si on n’est pas la super maman, la super working girl, la super épouse, la super amie… Qu’on a le droit de mettre nos capes au placard! C’est en tout cas l’intention de notre héroïne, Alice, maman de jumelles, qui décide de monter un groupe de parole et d’intervention avec d’autres femmes pour trouver des solutions afin d’alléger leur quotidien. Ainsi, tout au long du récit saupoudré d’humour et d’autodérision, les lectrices peuvent découvrir des clés et des astuces à piocher pour ne pas se faire avaler par leur to-do list.

Les manuels de développement personnel inondent les librairies, a-t-on vraiment besoin d’un nouvel ouvrage pour «réussir sa vie»?
Nous n’avons jamais eu la prétention d’écrire un livre pour aider les gens à «réussir leur vie» (rires). Notre intention de départ, et ce qui nous plaît vraiment, c’est de raconter le quotidien des femmes, le nôtre, et d’après les retours qu’on a obtenus, celui de pas mal de lectrices. Montrer à toutes que nous sommes dans le même bateau. Et ainsi déculpabiliser chacune d’entre elles, les inviter à s’assumer (et accepter qu’on n’y arrive pas tous les jours)!

Votre journal nous a beaucoup fait penser à la série inclusive «Workin’Moms» de Catherine Reitman (disponible sur Netflix). Est-il autobiographique?
C’est une part de fiction qu’on se plaît à imaginer (souvent autour d’un apéro), et évidemment énormément de nous, mais nous avons la chance d’être deux, donc c’est un peu de la vie de Fanny, un peu de la mienne et surtout beaucoup d’anecdotes de nos copines (rires).

Comme Alice, votre héroïne, pourquoi selon vous beaucoup de femmes s’oublient dans le «tourbillon de la vie»?
Parce qu’on a une petite tendance à faire passer les autres d’abord. Ce que nous avons mis un moment à comprendre, c’est que pour être «détendu» avec notre entourage, nous avons besoin de prendre du temps pour nous. Or, c’est ce qu’on a tendance à reléguer au second plan! On jongle d’une contrainte à l’autre, d’une ligne de notre to-do list à l’autre, en oubliant de se poser les questions clés: qu’est-ce qui me fait vibrer, qu’est-ce que qui me rend heureuse?

Dans une chronique publiée dans «Grazia», l’auteure Colombe Schneck évoque le mot crawl qui veut dire en suédois «avancer lentement» alors qu’il signifie également une nage rapide. Votre ouvrage symbolise toute cette dualité: savoir trouver du temps pour soi tout en gérant la course incessante de nos vies.
C’est en effet là que réside tout le challenge de nos vies de femmes! Prendre du temps pour nous, c’est la partie théorique, et même si on se le brode sur un t-shirt on a trop vite tendance à l’oublier!

Le Tedx de Carl Honoré sur «L’éloge de la lenteur» m’avait frappé car il racontait cette course dans son quotidien et qu’un déclic s’était fait quand il en était au point de sauter des paragraphes pendant la lecture du soir avec son fils pour gagner du temps!

Réflexion sur les liens avec sa famille, le livre est également une histoire de solidarité féminine.
Oui, on peut y lire cette citation de Florence Servan Schreiber: «Une amie est une couverture de survie, une bonbonne d’oxygène» Et c’est tellement vrai! Partager entre femmes de nos vies, nos contraintes, nos victoires… à nos yeux cela restera à jamais le meilleur moyen de lâcher prise sur un quotidien dont on a l’impression qu’il veut parfois notre peau!

3 exercices de coaching extraits du livre, par Anne-Sophie Lesage

1. «My heart goes boom»

C’est quoi? Une méthode de cohérence cardiaque appelée 3-6-5: 3 fois par jour, on prend 6 respirations complètes par minute pendant 5 minutes.

On s’y met pour: «sa simplicité à appliquer au quotidien et l’impact positif qu’il peut rapidement avoir sur nos vies! Je m’en veux parce que depuis toutes petites, notre maman, qui savait qu’elle avait mis au monde deux grandes angoissées, ne cessait de nous le rappeler «Respirez». Mais voilà quand on est jeune, ce que nous dit notre maman peut parfois nous passer au-dessus...»

2. «Méthode pomodoro»

C’est quoi? On décompose sa liste de tâches et on dédie 25 minutes pour chacune, sans possibilité d’interruption.

On s’y met pour: «son efficacité! On a toutes des to do list à rallonge et on ne sait pas forcément comment en venir à bout. La méthode Pomodoro permet de prioriser et de lutter contre la procrastination. C’est un bon moyen de libérer un peu de place dans le cerveau.»

3. «Lettre à son corps»

C’est quoi? Écrire sur les rapports que l’on a avec son physique, épreuves comme bons moments.

On s’y met pour: «la complexité qu’il représente. Je me rappelle très bien l’instant où on s’est dit que ce serait cool qu’Alice écrive une lettre à son corps, lui exprime cash tout ce qu’elle ressent. Une fois face au papier, on y livre notre relation avec notre corps, de l’adolescence à la maternité, des épreuves que l’on endure mais aussi les moments de joie, de célébration et d’acceptation de soi qui nous réjouissent.»

Juliane vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.