news société

    L'illustratrice Emma rappelle que les femmes ont le droit d'être en colère

    Quand un homme s'énerve, il est viril ou charismatique. Quand une femme s'énerve, elle est «susceptible» ou «hystérique»: voici le décalage sexiste que dénonce Emma dans sa nouvelle bande dessinée, publiée sur Facebook le 6 novembre 2017. Chacune d'entre nous se reconnaîtra forcément dans les anecdotes personnelles de l'artiste et ses désolantes constatations. 

    Publié le 
    8 Novembre 2017
     par 
    Ellen De Meester

    Ne vous êtes-vous jamais excusée, après avoir été vexée par une remarque désobligeante? N'avez-vous jamais émis l'humiliant «désolée», tout en sachant qu'il n'était pas justifié, rien que pour éviter une scène de colère? Et éviter une scène, c'est aussi éviter d'être prise pour une «hystérique», un terme dérivé du mot «utérus», et inventé rien que pour nous (quel honneur!)... 

    La colère féminine, ainsi que le souligne l'illustratrice française Emma dans une nouvelle bande dessinée, est honteusement stigmatisée. Une femme qui daigne s'énerver devra écoper des «détends-toi» ou des «tu exagères toujours tout» sur un ton scandalisé, tandis qu'un homme courroucé sera simplement jugé viril. Il est normal que les messieurs se fâchent; les femmes, non. Archaïque, vous avez dit?

     

     

    La colère qui décrédibilise

    Le temps de 49 planches efficaces et imprégnées de récits personnels, Emma nous rappelle une réalité que nous avons tendance à normaliser: notre colère est difficilement tolérée, et surtout très mal vue. Aussi cette vision a-t-elle fini par flouter nos repères, si bien que nous ne parvenons plus à discerner les situations lors desquelles notre courroux est légitime. Nous sommes constamment tiraillées entre l'envie de nous défendre et la crainte des «accusations» qui ne manqueraient pas de fuser si nous osions rétorquer. 

    Malheureusement, ce phénomène serait profondément ancré dans notre éducation, comme le démontre la bande dessinée: tandis que les garçons sont sans cesse encouragés à se montrer forts, dès l'enfance, on attend des filles qu'elles fassent preuve de douceur, et cela dans toute situation. Que faisons-nous, alors, de tous ces sentiments «inacceptables»? Nous les refoulons, un réflexe qui n'est pas sans conséquence, selon l'artiste de 36 ans. 


    © Facebook EmmaFcn

    © Facebook EmmaFcn

    © Facebook EmmaFcn

    © Facebook EmmaFcn

    © Facebook EmmaFcn

    De bonnes résolutions

    Si Emma rappelle que le corps psychosomatise toutes nos émotions réprimées, elle insiste surtout sur le fait que la colère est une émotion utile: 

    «C'est une réaction saine à tout un tas de choses qu'on subit: irrespect, provocation, agressions physiques ou verbales. Prendre l'habitude d'étouffer ce signal nous laisse paralysées en situation d'agression, car nous n'avons plus confiance en nos réflexes défensifs.»

    Afin de remédier à cela, l'illustratrice nous conseille d'exprimer notre mécontentement de façon calme et posée, plutôt que de nous mettre à hurler ou de nous excuser platement. 

    Il était grand temps qu'on en parle! Après avoir croqué le clitoris, la charge mentale et les tâches ménagères, le crayon d'Emma tape de nouveau avec une terrible justesse, nous laissant estomaquées devant une situation que nous considérions trop facilement comme étant «normale». 


    A lire aussi: 
    «Fallait demander»: la BD qui appelle au partage des tâches ménagères
    Après la charge mentale, le «travail invisible» des femmes
    #FeminaOpinion: ma charge mentale m'a mise K.O

    A lire également
    machine à écrire retro if not now when défi janvier nouvelle année
    Qui dit nouvelle année dit nouveaux challenges à réaliser. Le point sur ceux qu’on adopte… ou qu’on zappe.
    O
    fille janvier neige bonnet froid sourire blonde
    Ecoutez bien les étoiles: elles vous révèlent tout ce qui vous attend cette semaine!
    O
    Cette native du Bronx est devenue, à 29 ans, la plus jeune représentante jamais élue au Congrès américain.
    O
    foie gras gravlax benjamin breton fiskebar genève
    Cuisine
    Le chef du restaurant genevois Fiskebar nous propose une réinterprétation fraîche et savoureuse du traditionnel plat festif.
    O
    femme dans un bain agrumes
    Soins & Bien-être
    La rédaction a testé les derniers soins en institut pour renforcer ses cheveux, rééquilibrer sa peau et chasser les tensions.
    O
    brioche estonienne scandinavie kringle
    Cuisine
    Reine d'Instagram, la gourmandise scandinave se personnalise selon les goûts et les envies de chacun.
    O