news société

    En 14 tweets, J. K. Rowling répond aux attaques misogynes contre Theresa May

    Suite aux législatives en Angleterre, la Première ministre britannique a été l’objet d’insultes sexistes. L’auteur de la saga «Harry Potter» n’a pas laissé passer cela et a vivement réagi sur Twitter. S’il en fallait une, voici donc une nouvelle raison d’aimer encore davantage J. K. Rowling.

    Publié le 
    12 Juin 2017
     par 
    Muriel Risse

    Lorsque l’on est actif en politique, on s’attend à être remis en question, critiqué sur ses idées, bousculé par celles et ceux qui ne partagent pas notre point de vue. Cela fait partie du jeu. Mais ce n’est pas la vision politique de Theresa May que l’écrivain écossais John Niven a pointée du doigt, ni même ses résultats décevants lors des législatives qui se sont déroulées jeudi 8 juin 2017 au Royaume-Uni.

    Insultes sexistes et misogynes

    Perdant sa majorité absolue mais remportant les élections, le parti de la Première ministre a établi un accord avec le controversé Parti démocratique et unioniste de l’Irlande du Nord. Et cela, John Niven ne l’a pas supporté. Il a donc purement et simplement qualifié Theresa May de «pute».

    En 14 tweets, J. K. Rowling a répondu à ce dernier. En voici la traduction:

    Je viens de me désabonner d’un homme que je pensais intelligent et plein d’humour parce qu’il a qualifié Theresa May de pute. Si vous ne pouvez pas être en désaccord avec une femme sans employer d’affreuses insultes datées, allez vous faire voir, vous et votre politique.

    J’en ai marre des hommes «libéraux» dont le masque tombe à chaque fois qu’une femme ne fait pas ce qu’ils veulent et qui emploient alors des mots humiliants ou vulgaires associés à la féminité, agissant ainsi comme des misogynes de l’ancienne école, puis se pavanant comme s’ils étaient courageux.

    En faisant ça, Monsieur le gars libéral cool, vous vous associez avec les hommes qui envoient des images pornographiques violentes à des femmes et des menaces de viol, qui essaient par tous les moyens d’intimider les femmes en politique et dans l’espace public, réel et numérique.

    Salope, pute, et, bien sûr, le viol. Nous sommes soit trop horribles pour être violées, soit nous avons besoin de l’être, voire même d’être tuées. Chaque femme que je connais qui s’est permis d’exprimer une opinion publiquement a déjà subi ce type de remarques ouvertement dans le but de l’humilier ou de l’intimider pour la simple raison qu’elle est une femme […]

    Le fait d’être une femme n’est pas un défaut de fabrication. Si votre réponse à une femme qui ne fait pas ce qui vous convient est de la désigner par un synonyme de vulve ou de la comparer à une prostituée, de faire tout un cinéma et d’en être fier, alors vous n’êtes pas un libéral. Vous êtes sur le point de devenir comme n’importe quel mec qui se cache derrière une grenouille de dessin animé.

     

     

    En prenant ainsi la parole, J. K. Rowling ne défend pas seulement Theresa May ou les politiciennes, mais toutes les femmes victimes de remarques sexistes ou misogynes, de harcèlement. Les tweets de l’écrivain ont été likés et retweetés des milliers de fois. Espérons qu’ils parviennent à ouvrir le débat et à faire changer les choses, ici comme au Royaume-Uni.

    Merci, J. K. Rowling!


    A lire aussi:
    5 raisons de se ruer sur «Harry Potter et l'enfant maudit»
    Scarlett Johansson: «Quand les femmes disent aimer le sexe, ça ne passe pas»
    Donald Trump président, le pire cauchemar des femmes

    A lire également
    Les millenials ne sont plus aussi jeunes! Ces «digitales natives» sont désormais des chefs de famille hyper-connectés.
    O
    Hoverboard, monoroue... bienvenue dans le (nouveau) monde merveilleux de la micromobilité.
    O
    Voyage
    Le froid, la neige… la météo nous donne envie de nous téléporter sous des cieux plus cléments. C’est le moment idéal pour booker nos futures vacances
    O
    Cuisine
    Des plats sains, beaux et surprenants: voilà les exigences des foodies du moment.
    O
    News loisirs
    Pour inviter le soleil dans notre assiette, en découvrant des saveurs venues des quatre coins du monde!
    O