Femina Logo

1. Ciné fifties

A la tombée de la nuit, les nostalgiques du cinéma drive-in des années 50-60 ont rendez-vous pour une projection old style. On peut y aller avec sa voiture, ou choisir l’option «duo en voiture américaine» – vrai voyage dans le temps sous les étoiles. Sur le grand écran, «Northern Soul», d‘Elaine Constantine, pile dans le thème, pour une totale immersion.

Ciné Drive-in: «Northern Soul», Le Transbordeur, le 22 juillet à 19 h.

2. Itsi bitsi petit bikini

L’été n’est pas fini, mais c’est la dernière qui sonne pour tout connaître de l’isti bisti petit bikini. On apprend comment il a fait sa première apparition le 5 juillet 1946, lors de la Fête de l’eau à la Piscine Molitor à Paris, que son inventeur est Louis Réard, qu’il traverse les époques sans gagner en tissu mais en notoriété… Une façon de lui rendre hommage.

«Les 70 ans du bikini», La Sucrière, jusqu’au 24 juillet.

3. Jazz sous colonnades

Place de la Comédie, impossible de rater le majestueux bâtiment de l’Opéra de Lyon, que Jean Nouvel a marqué de sa patte au début des années 1990. Cet été, tous les jours, des concerts de jazz sont proposés sous les colonnades du lieu. Un régal offert à nos oreilles. Pour commencer ou prolonger la soirée, on sirote un verre au café jazz aménagé sous les arcades de l’Opéra. Enchanteur.

«Péristyle», Opéra de Lyon, jusqu’au 3 septembre.

4. Nuits composites

C'est parti ! Bon festival à tous...

Une photo publiée par Les Nuits de Fourvière (@nuitsdefourviere) le

Ce festival fait cohabiter théâtre, danse, musique, opéra et cirque sur le site archéologique de Fourvière. Sur les soixante représentations prévues, on note le passage de Barbara Hendricks, des Pixies, d’Angélique Ionatos, des Tindersticks ou encore de Cœur de Pirate. Un incontournable, depuis 1946.

«Les Nuits de Fourvière», site archéologique de Fourvière, jusqu’au 30 juillet.

5. Ode aux godasses

Regardez mes pieds, vous saurez qui je suis. L’exposition temporaire du Musée des Confluences invite les visiteurs à scruter leurs chaussures. Parce qu’une babouche, une tong ou une basket en disent beaucoup sur notre appartenance sociale. Du XVIe au XXIe siècle, à travers tous les continents, un périple historique quasi ethnologique.

«A vos pieds», Musée des Confluences, jusqu’au 30 avril 2017.


A lire aussi:
Escapade: nos bonnes adresses à Lyon
Lyon nous fait rugir de plaisir
Very cool trip: nos nouvelles adresses pour une virée à Paris

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E29: Comment se motiver à faire du sport à la maison

Sautiller sur place, réaliser dix chiens tête en bas, soulever des packs d'eau pour renforcer nos bras... tant d'exercices sportifs qui ne nécessitent pas beaucoup de place! Par contre, lorsqu'on est seul chez nous, c'est la motivation qui risque de manquer... Pour nous encourager, trois pros nous aident à trouver le rythme sportif qui nous convient à domicile. 

Dans vos écouteurs

E28: Comment digérer les bouleversements actuels

Dans un format réinventé pour respecter les mesures de sécurité, on vous parle des façons d'accepter et de s'adapter à la nouvelle réalité que nous impose le Coronavirus. Comme un petit «pep talk» motivant, nous vous relayons les conseils rassurants d'un expert, pour rester indulgents envers soi-même, en cette période bien particulière. 

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina