Femina Logo

Chaleur andalouse

Dans la zone historique, rien de mieux que ce quartier regorgeant de bars bon marché et conviviaux pour boire un verre et déguster des tapas dans une ambiance effervescente et jeune, musique en prime. Quelques mètres en dessous ont été retrouvées il y a une trentaine d’années les ruines d’un amphithéâtre et d’un théâtre romains construits – excusez du peu! – par un ami et conseiller personnel de Jules César.

Quartier El Populo.

Eventail savoureux

Les frère et sœur Prado ont bien sélectionné leurs délices de la province gaditane: fromages, conserves, huiles et vins. A côté des traditionnels jambons ibériques et autres savoureux produits du terroir, ils ont étendu l’offre de leur boutique centenaire à d’inattendues salaisons de morues originaires des îles Féroé. Hommage aux anciens trésors importés par les caravelles?

Mantequeria El Bulevar, calle Jose Del Toro 7.

Etals iodés

Si vous pouvez vous lever assez tôt, rejoignez de bonne heure ce lieu très animé. Les Gaditans friands de produits de la mer ultrafrais y font leurs emplettes en discutant familièrement avec les commerçants. Savent-ils que le bâtiment à l’élégante colonnade doit son style au talent d’un certain Torcuato Benjumeda, célèbre architecte néoclassique natif de Cadix?

Halles du marché central.

Tentations chocolatées

Les touristes en état d’hypoglycémie seraient bien inspirés de tester ici les bouchées de chocolat noir (70% de cacao) aux éclats de gaufre, une spécialité qui pourrait rendre jaloux les maîtres confiseurs helvétiques. On murmure que Penélope Cruz et Antonio Banderas eux-mêmes céderaient à la tentation lorsqu’ils passent par Cadix!

Pancracio, General García Escamez 5.

L’autre Goya

L’originalité de cette boutique bébé tient au fait qu’elle ne vend pas que des objets pour  lui. On y repère aussi d’attendrissants jouets en fer-blanc, pareils à ceux qui amusaient nos grands-parents – avis aux collectionneurs… Quant aux fresques du «grand» Goya, on les admire à l’oratoire de la Sainte-Grotte, rue du Rosario.

Goya, calle Columela.

Programmation flamenca

Parmi toutes les tavernes, écoles et tablaos dédiés à la musique et à la danse traditionnelle andalouse, le grand marché couvert du quartier Santa Maria – construit en 1867 et récemment réhabilité – offre la plus grande variété de styles. Un espace de 740 m2 dédié tout à la fois à l’enseignement du flamenco – danse, cante, guitare… – et à des expositions y relatives. La programmation est affichée à l’entrée.

Centro de arte flamenco, plaza de la Merced 8.

Se la jouer Carmen

Avec le rythme fou de ses zapateados (martèlement des pieds) et l’épure de son style, Carmen Amaya (photo) a révolutionné la danse flamenca. A qui serait tenté de l’imiter, de nombreux commerces offrent un grand choix de jupes et robes à volants, châles frangés, chaussures ferrées, peinetes, castagnettes et autres boucles d’oreilles colorées. On lancerait bien un «olé!», mais il paraît que ça fait ringard.

Boutiques du centre touristique.

Cadix pratique

Y Aller Liaisons quotidiennes de Genève à Jerez de la Frontera (40 km de Cadix) via Madrid. www.iberia.com/ch

Séjourner Situé en plein centre (San Francisco 9), l’Hôtel Cortes de Cádiz est le plus «flamenco» dans l’âme, avec sa structure originale d’un palais typique du XIXe siècle. www.hotellascortes.com/fr/

Se renseigner sur l’Espagne en général et l’Andalousie en particulier: www.spain.info

DR
1 / 6© DR
DR
2 / 6© DR
DR
3 / 6© DR
Getty Images/Moment Open
4 / 6© DR
Getty Images
5 / 6© DR
DR
6 / 6© DR

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.