Femina Logo

voyage

12 pays de rêve à visiter en 2016

Janvier

Non, ceci n’est pas la surface de Vénus mais notre bonne vieille Terre. Telle qu’elle est aujourd’hui. Et telle qu’elle devait être il y a des millions d’années: bouillonnante, sulfureuse, toxique, hostile. Visiter le site volcanique de Dallol, au nord-est de l’Ethiopie, c’est voyager dans le temps pour voir à quoi ressemblait la planète bleue originelle. Une vaste zone de sources soufrées, de mares acides, de concrétions salines et de petits geysers expulsant des gaz mortels. Désert minéral tout de vert, d’ocre, de jaune, Dallol est d’une beauté aussi flamboyante que vénéneuse. En raison de sa nocivité, mais aussi de l’instabilité politique de la région. Ce qui préserve l’endroit du tourisme de masse – seuls quelques rares tour operators en organisent la visite.

Février

Chaque année, ils sont des centaines de millions – certains spécialistes les chiffrent même en milliards – à prendre les airs aux premiers jours de l’automne. Adieu Canada et Etats-Unis, cap sur le Mexique. Des mois de voyage! Pourquoi les papillons monarques migrent-ils? Les scientifiques l’ignorent. Et comment font ces lépidoptères, alors qu’ils ont une espérance de vie de 2 à 3 semaines, pour voler jusqu’à la Reserva de la Biosfera Mariposa Monarca (classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco depuis 2008), leur site d’hivernage, situé à 100 kilomètres au nord-ouest de Mexico City? Là encore, mystère. Mais au mois de février, les voilà de retour dans les forêts d’oyamels, ces résineux de la famille du pin, à plus de 3000 mètres d’altitude. Ils sont si nombreux que les branches ploient sous leur poids. C’est le moment idéal pour aller les voir… et les écouter: quand des millions de monarques battent des ailes en même temps, on croirait entendre tambouriner la pluie.

Mars

Avec ses 10 000 km2, c’est le désert salé le plus grand de la planète. Une plaine immaculée à perte de vue, dessinée de motifs géométriques, dont les images ont fait le tour du monde. Pourtant, le salar d’Uyuni, perché sur les hauts plateaux du sud-ouest de la Bolivie, cache un autre visage: celui qu’il présente à la saison des pluies. Entre janvier et mars, sa surface parfaitement plane se couvre de quelques centimètres d’eau, le transformant en un gigantesque miroir. Ciel et terre se confondent, la ligne d’horizon disparaît… Et cette féerie n’est même pas un mirage!

Avril

Il s’appelait Charles de Lécluse. C’est lui qui, à la fin du XVIe siècle, a introduit la tulipe, venue de Turquie, en Hollande. Si le nom du botaniste français s’est perdu dans les méandres de l’histoire, la love story entre les Néerlandais et leur fleur emblématique dure toujours. Pour en prendre la mesure, il faut visiter les Pays-Bas en avril, autour du 15 de préférence. Des millions de tulipes fleurissent alors, formant des champs de toutes les couleurs. A une vingtaine de kilomètres au sud-ouest d’Amsterdam, le parc du Keukenhof leur offre un havre de 32 hectares où s’épanouir. Avec 7 millions de bulbes plantés, il s’agit du plus grand parc d’exposition florale de la planète. Et sans doute le plus fréquenté: 800 000 visiteurs au cours des deux seuls mois d’ouverture annuels, de mi-mars à mi-mai.

Mai

Les Anglo-Saxons le nomment l’Antelope Canyon car autrefois, dit-on, des antilopes d’Amérique y vivaient en liberté. Les Navajo, eux, l’appellent «le lieu où l’eau coule à travers les rochers». Et pour cause: en cas de crue, cette gorge profonde située dans le nord de l’Arizona, aux Etats-Unis, peut être inondée en quelques minutes. S’il pleut, sa visite est donc interdite. Et même par temps sec, on ne la fait qu‘accompagné d’un guide navajo. C’est d’avril à septembre et entre 11 heures et midi que l’Antelope dévoile toute sa beauté. La lumière du soleil à son zénith tombe alors à la verticale sur les parois de grès creusées par l’eau, révélant leurs strates rosées. Les Américains ont baptisé «beams» – ou faisceaux – les fascinants rayons qui viennent frapper le sol du canyon.

Juin

Oui, ce sont des requins. Et les plus gros poissons du monde, en plus: ils peuvent atteindre 20 mètres de long pour un poids de 40 tonnes. Mais ils sont totalement inoffensifs. A la fin du printemps, ces doux géants des mers se donnent rendez-vous dans les eaux qui bordent la péninsule du Yucatán. Au large du Belize, petit Etat d’Amérique centrale voisin du Mexique et du Guatemala, la réserve marine de Gladden Spit permet de plonger, avec ou sans bouteille, en compagnie de ces squales. Et d’admirer l’élégance de leur silhouette tachetée de blanc sinuant dans le bleu profond des eaux atlantiques. Mais attention, on ne regarde qu’avec les yeux! La tranquillité des requins est sacrée.

Juillet

Magiques, elles le sont au point d’avoir inspiré ces vers à l’écrivain russe Alexandre Pouchkine: «Mais ce qu’avant tout j’aime, ô cité d’espérance, c’est de tes blanches nuits la douce transparence.» C’est qu’aux alentours du solstice d’été, Saint-Pétersbourg, en Russie, revêt un je-ne-sais-quoi de féerique. Durant ces nuits blanches de la ville impériale, il n’y a plus ni jour ni nuit: le soleil ne se couche pas et 24 heures sur 24 résonnent les flonflons de la fête. Les majestueux monuments de la capitale des tsars se font l’écrin de concerts de rock, de musique classique, de pièces de théâtre ou de spectacles de danse. Pour prendre ce bain de culture slave en 2016, rendez-vous sur les bords de la Neva entre le 24 mai et le 17 juillet.

Août

Surfer sur l’eau, tout le monde connaît. Sur la neige, aussi. Mais sur le sable? Eh oui: c’est possible! Ce sport de glisse porte même un nom: le «sandboarding». Et il est fun. Il se pratique debout (comme le snowboard) ou couché (comme le bodyboard). Parmi les meilleurs spots au monde, la Namibie figure en bonne place. De Swakopmund, station balnéaire sur l’océan Atlantique, ou de Walvis Bay, un peu plus au sud, on peut aisément rejoindre le désert du Namib tout proche. Et en dévaler les dunes ocre, réputées les plus longues sur terre. Vous n’êtes pas une sportive confirmée? Qu’à cela ne tienne: vous pourrez choisir entre des pentes plus ou moins douces. Comme pour les pistes de ski.

Septembre

Le Saint-Laurent, au Québec, c’est un peu le site de rencontre des cétacés. Entre juin et septembre, ils se réunissent au confluent du fleuve et de la rivière Saguenay, près de la petite ville de Tadoussac, pour y faire bombance. Baleines bleues, bélugas, rorquals, baleines à bosse, marsouins… au total treize espèces différentes viennent frayer dans ces eaux chaque été. Attirant des centaines de milliers de touristes. Certains disent qu’avec un peu de chance on peut observer les baleines depuis la côte. Mais le mieux est encore de partir à leur rencontre à bord d’un bateau ou – plus sport – d’un zodiac. Voire, pour les plus téméraires, de louer un kayak de mer.

Octobre

Avant de se rendre en automne au Japon, il est un mot que l’on doit connaître: «momijigari». Dans l’Empire du Soleil levant, il désigne la tradition consistant à partir à la «chasse» aux érables rouges. Entre septembre et novembre, les Nippons se pressent dans les parcs pour contempler – et, bien sûr, photographier – les feuilles qui se parent de jaune, d’orange et de vermillon avant de tomber sur le sol en épais tapis flamboyant. Entamé dès septembre sur l’île d’Hokkaido, la plus septentrionale de l’archipel, ce somptueux spectacle botanique gagne le sud petit à petit. En octobre, le pic de coloration se situe autour de la ville de Nikko, à 140 kilomètres de Tokyo, connue pour ses sanctuaires et ses temples inscrits au Patrimoine mondial de l’humanité.

Novembre

Dix-neuf kilomètres de long, quatorze de large. Autant dire un gros caillou. Ou plutôt: un diamant. Car c’est ici, sur l’île Christmas, au large de la côte ouest de l’Australie, qu’on peut assister à la fascinante migration des crabes rouges. A la saison des pluies, tous quittent leur forêt tropicale pour aller se reproduire sur le rivage. Les mâles d’abord, suivis des femelles. Par millions, imperturbables, ils envahissent routes et greens, trop occupés à répondre à l’appel de la nature pour s’inquiéter des humains qui slaloment au volant ou modifient leur parcours de golf pour ne pas déranger la procession des crustacés.

Décembre

La nature ne réserve pas ses trésors aux seuls antipodes. En Suisse aussi, elle a créé des merveilles. Ainsi du glacier de Zinal, en Valais, qui se laisse visiter de l’intérieur chaque hiver. Oui, vous avez bien lu. De décembre à mars – s’il fait assez froid – on peut pénétrer dans le ventre de la bête et en explorer les grottes gelées! L’expédition se fait raquettes aux pieds et nécessite un minimum de forme physique (cinq heures de marche aller-retour). Mais à l’arrivée, ce n’est pas tant l’effort que le spectacle qui coupe le souffle. L’Antarctique à deux pas de chez nous, qui l’eût cru?

A lire aussi:
Vacances: 10 destinations où partir en 2016
Les 8 destinations les plus chaudes pour échapper à l'hiver
La Nouvelle-Calédonie, une destination de rêve

1 / 11

des papillons qui volent jusqu'à la Reserva de la Biosfera Mariposa Monarca.

© Jill Lang/Fotolia
2 / 11

Le salar d’Uyuni, perché sur les hauts plateaux du sud-ouest de la Bolivie.

© Getty Images/Flickr Open
3 / 11

Le parc du Keukenhof à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest d’Amsterdam.

© Getty Images/Moment RF
4 / 11

L’Antelope Canyon situé dans le nord de l’Arizona, aux Etats-Unis.

© iStockphoto.com
5 / 11

La réserve marine de Gladden Spit permet de plonger en compagnie de ces squales totalement inoffensifs.

© Getty Images
6 / 11

Saint-Pétersbourg, en Russie, revêt un je-ne-sais-quoi de féerique.

© Getty Images/Moment RF
7 / 11

Dévaler les dunes ocre en Namibie, cela s'appelle du «sandboarding».

© Getty Images/Flickr RF
8 / 11

Baleines bleues, bélugas, rorquals, baleines à bosse, marsouins à voir au Québec.

© Getty Images/Lonely Planet Images
9 / 11

La «chasse» aux érables rouges au Japon.

© UIG via Getty Images
10 / 11

La fascinante migration des crabes rouges sur l’île Christmas, au large de l'Australie.

© Gamma-Rapho via Getty Images
11 / 11

Le glacier de Zinal, en Valais (Suisse).

© Getty Images/image Broker RF

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.