Femina Logo

culture

«Titanic»: trois lycéennes britanniques prouvent que Jack aurait pu survivre

Titanic Rose et Jack

Selon les calculs des trois adolescentes, il aurait suffi à Jack et Rose de placer les gilets de sauvetage sous la porte, pour survivre.

© DR

Impossible de retenir ses larmes lorsque Jack se sacrifie pour sauver Rose, plongé jusqu'au cou dans l'eau glaciale de l'Atlantique. Bien qu'on ait vu le film une bonne trentaine de fois depuis 1997, s'en remettre entièrement tient de l'impossible. On entend encore la voix grelottante de Leonardo DiCaprio supplier sa bien-aimée de ne pas abandonner... et dans nos têtes résonnent toujours les bruits de trompette que nous produisions en nous mouchant. «Mais pourquoi ne se sont-ils pas mis à deux sur cette fichue planche?!», s'énerve-t-on encore, près de vingt ans après la sortie du chef-d'oeuvre de James Cameron.

Et bien voilà que trois lycéennes scolarisées à Westminster viennent de confirmer nos craintes: le personnage de Leo aurait effectivement pu survivre! Oui, oui, vous avez bien compris: le drame aurait pu être évité, Jack et Rose auraient savouré une existence, certes peu luxueuse, mais infiniment heureuse.

Mathématiquement prouvé

Dans l'espoir de remporter le concours régional de talent en mathématiques (le «MASA Junior Secondary Mathematics Enrichment Project Awards»), les ingénieuses Abigail Wicks, Christy Zhang et Julia Damato ont planché sur la question suivante: la porte qui servait de radeau à la jeune Rose DeWitt aurait-elle pu supporter un second passager?

Ainsi qu'elles l'expliquaient au journal «The Advertiser», cette démonstration s'est révélée aussi complexe qu'escompté:

«Nous avons examiné la flottabilité de la porte, afin de déterminer à quel point celle-ci se modifierait si des gens montaient dessus, indique Abigail. Il a fallu mener beaucoup de tests et d’expériences, et se demander quels matériaux étaient utilisés à cette époque, pour obtenir des résultats réalistes.»

Et son amie Julia d'ajouter qu'il leur était également indispensable de déterminer si le sel présent dans l'eau aurait eu un effet sur le radeau. Tous ces calculs ont finalement permis aux trois lycéennes d'aboutir à une conclusion des plus frustrantes: il aurait suffi à Jack et Rose de placer leurs gilets de sauvetage sous la porte, afin de soutenir sa flottabilité. Bon, il fallait quand même y penser, malgré la situation désastreuse et la panique générale...

Une victoire au concours régional

L'originalité et la précision du projet a bien évidemment valu une première place bien méritée à ses créatrices; à présent, elles vont tenter de décrocher une seconde victoire, lors de l'édition nationale du concours de mathématiques.

Selon leur professeure, Angela Phillips, ces championnats sont une excellente opportunité pour les élèves de «faire quelque chose d'un peu différent avec les compétences acquises en cours». Il semble en effet que les consignes éveillent une grande créatitvité de la part des participants: un autre groupe de candidats se serait demandé si la tour imaginée par Donald Trump, pour séparer le Mexique des Etats-Unis, serait vraiment réalisable ou non.

Nous, en attendant, on réécrit mentalement le scénario de James Cameron. Et dans notre version à nous, il se ponctue d'un «Happy End»!


A lire aussi:
«Titanic»: la nouvelle théorie qui nous brise le coeur
«Avant le déluge»: documentaire avec Leonardo DiCaprio proposé aux internautes
Fin alternative de «Friends»: la théorie la plus triste au monde

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.