Femina Logo

Cachez ce sein

Téton apparent: Almodóvar censuré par Instagram

Teton apparent almodovar censure par instagram

Ce 11 août 2021, Javier Jaén, l'auteur de l'affiche de Madres paralelas, a posté sur Twitter la réponse de Facebook, propriétaire d'Instagram. Dans le communiqué, l’entreprise déclare s’excuser «pour la confusion» et affirme que les posts contenant l’affiche au téton ont été restaurés. En effet, le porte-parole explique qu'Instagram accepte exceptionnellement la nudité dans les contenus à caractère artistique.

© Annie Spratt / Unsplash

Encore le tabou du téton féminin. Celui qui est pointé du doigt cette fois-ci orne l’affiche de Madres paralelas,dernier long-métrage du réalisateur Pedro Almodóvar. Le film ouvrira la 78ème édition de la Mostra de Venise le 1er septembre 2021, et sortira dans les salles espagnoles le 10 septembre. Mais voilà qu’une publicité surprise accompagne la production cinématographique. Son affiche fait polémique. Elle représente une photo en noir et blanc d’un téton duquel pend une goutte de lait. Avec ce fond rouge, découpé en ovale, l'œuvre évoque un œil qui pleure.

Instagram et le puritanisme

Résultat? Instagram censure l’image. En cause, ses conditions générales d’utilisation très strictes à l’encontre de la nudité, imaginées pour lutter contre la pornographie. Certaines photos représentant des corps nus sont automatiquement supprimées de la plateforme. C’est ainsi que l’affiche de Madres paralelas a momentanément disparu, le 9 août 2021.

Cette politique d’Instagram, somme toute louable pour protéger ses utilisateurs, est régulièrement critiquée pour effacer des parties de corps féminins (par exemple le torse), mais pas celles des hommes (toujours le torse). Preuve d’une modération sexiste. La suppression de l'affiche au téton a d’ailleurs fait réagir les médias et les réseaux sociaux.

Son auteur, le graphiste Javier Jaén, a posté l'œuvre sur son compte, accompagné du message «Comme prévu, Instagram a retiré l’affiche que nous avons créé pour le dernier film d’Almodóvar Madres paralelas. Je la remets en ligne. Merci de la partager.» Appel entendu: si l’on clique sur le hashtag du nom du film, on s’aperçoit que de nombreux comptes ont partagé l'image. Instagram se retrouve ainsi noyé sous une série de tétons. Un comble.

Ce 11 août, Javier Jaén a posté sur Twitter la réponse de Facebook, propriétaire d'Instagram. Dans le communiqué, l’entreprise déclare s’excuser «pour la confusion» et affirme que les posts contenant l’affiche au téton ont été restaurés. En effet, le porte-parole explique qu'Instagram accepte exceptionnellement la nudité dans les contenus à caractère artistique. Tout est bien qui finit bien.

Une modération sexiste

Récemment, des comptes engagés, comme Gangduclito ou Fraiches, ont dénoncé avec humour la modération d'Instagram, jugée sexiste. Des femmes posent seins nus, leur poitrine recouverte par une photo de torse d'homme. Et hop, elles évitent la censure. L'égalité, ce n'est pas (encore) pour tout de suite.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Laurène vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E61: Ce que nos tocs et petits réflexes peuvent dire de nous

Dans vos écouteurs

E60: Vos questions sur l'alimentation des enfants

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné