Femina Logo

culture

Pourquoi «This is us» nous a touchées en plein cœur

Thisisus 0
© DR

De quoi ça parle?

Jack (Milo Ventimiglia) et Rebecca (Mandy Moore) – clap clap l’alchimie parfaite - 36 ans, sont nés le même jour. Elle, une belle brune, attend des triplés et perd les eaux le jour de l’anniversaire de son amoureux. Quelques heures plus tard, «La bande des trois» naît. Tel un mélo conceptuel et «zodiacal», «This Is Us», débute donc avec Jack et les enfants tous nés le même jour (comme 18 millions de personnes dans le monde, le saviez-vous?).

Ainsi, tous célèbrent leurs 36 ans: Jack et Rebecca, mais aussi Kevin (un acteur beau gosse de sitcom aux rires enregistrés), Kate, la sœur jumelle (obèse à l’âme torturée depuis l’enfance) et enfin Randall (petit black adopté à la maternité, car Rebecca venait de perdre son 3ème bébé). Ce programme de la chaîne NBC, un gros carton Outre Manche, nous a emballées par sa fabrique émotionnelle de petits moments du quotidien; intimistes, bienveillants et altruistes. Cœurs imperméables s’abstenir.

«This is Us», une série feelgood

Poignant, sensible, drôle, réaliste… à tout point de vue, «This is us» répond aux critères de la parfaite série TV antidépresseur et/ou cathartique, même si on admet volontiers que l’intrigue n’a rien de transcendant. Peu importe, la magie opère. On citera par exemple, le passage de la reprise du culte «Time after time» que le personnage de Kate entonnera dans une maison de retraite. Une scène qui vous donnera probablement la chair de poule.

En tant que spectatrices, on se sent un peu manipulées, mais pas totalement anesthésiées: on sent bien que les scénaristes ont tout fait pour nous arracher une larme en live de notre chaumière, et un peu maso, on en redemande. Merci au storytelling inspiré de la «vraie vie» et magnifiquement incarné par un casting soigné. Cœurs congelés s’abstenir.

«This is Us», une série universelle

Dans ce show, on préfère vous prévenir, vous ne trouverez pas de zombies à la «Santa Clarita Diet» ou de mondes parallèles à la «Stranger Things» et autre «The OA». «This is Us», est une ode minimale aux valeurs familiales mais sans l’esprit moralisateur de «7 à la maison», pour citer une référence bien rétro. Il y a, par ailleurs, une multitude de thématiques abordées dans la série qui nous rapprochent follement du destin des personnages: racisme, acceptation de soi, réussite sociale (et la jalousie qui en découle), difficulté d'être mère ou de trouver sa voie dans la vie, et même peur de la mort…

Au fil des épisodes, on monte le puzzle de cette smala au naturel désarmant et on ne peut que songer - à un moment ou à un autre - à notre propre vécu. Une fois n’est pas coutume, le petit monde des séries nous rappelle ainsi la complexité des relations et un certain mantra qui consiste à cueillir le jour… Cœurs «chakras fermés» s’abstenir.

«This is Us», une série à la bande-son canon

Voici venu notre dernier argument mais ô combien important dans un TV show: on veut parler de la musique. Car aux manettes de ce carton inattendu, on retrouve Dan Fogelman, à qui l’on doit déjà les petites pépites romantiques de «Crazy Stupid Love». Et de Pete Townshend à Selena Gomez (oh yeah) en passant par Nick Drake ou Paul Simon, tout au long de cette première saison, le réalisateur a le don de nous mettre des chansons (bien nostalgiques) dans la tête. Du genre de celles qui restent jusqu’au petit matin suivant le bingewatching. Cœurs brisés enfin, s’abstenir.


A lire:
Série TV coup de cœur: Nicole Kidman et Reese Witherspoon dans «Big Little Lies»
«Les Frères Scott»: possible retour de la série TV?
Les 11 séries TV qui vont nous rendre addicts en 2017

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.