Femina Logo

Plaine de l’Asse, jeudi 20 juillet 2017, 17 h 30. Le soleil cogne. Lorsque Lola Marsh apparaît. Le nom pourrait être celui d’une créature sublime auréolée de glamour et de mystère. C’est celui du duo formé par Yael Shoshana et Gil Landau. Un nom choisi par le duo israélien parce qu’il sonnait bien à leurs quatre oreilles. En guise de créature, une brindille vêtue d’une petite robe noire nous tend la main. On l’avait remarqué sur ses photos de promo, ça se confirme en vrai. Yael a des faux airs de Penélope Cruz et c’est charmant. Gil, en troubadour 2.0 l’accompagne la guitare en bandoulière, grattouillant quelques notes tout en marchant vers le lieu de l’interview.

Une traversée des coulisses du Paléo sous les arbres un peu surréaliste, du service de presse jusqu’au backstage du Club Tent où le duo se produira quelques heures plus tard. On s’installe au frais, et on papote comme le feraient des amis qui se retrouvent autour d’un verre. Sauf que le duo est en promo, enchaîne les interviews (encore) avec plaisir, pas blasé, juste un peu fatigué. Alors on angle sur leur rencontre quasi fusionnelle qui pourrait être le thème d’une de leur chanson tellement elle est émaillée de petits détails qui font les belles histoires d’amitié.

FEMINA Pourquoi Lola Marsh?
LOLA MARSH
(Yael) C’est le nom qui a émergé d’une soirée entre amis. On l’a choisi parce qu’il sonnait bien et nous plaisait à tous les deux. Et s’il fallait une preuve qu’il est fait pour nous, lors d’un récent voyage en Chine, on a découvert que phonétiquement il signifiait «poésie romantique» en mandarin… Il n’y a pas de hasard.

Comment vous êtes-vous rencontré?
(Gil) Yael s’est invitée à ma fête d’anniversaire chez moi, je jouais de la guitare lorsqu’elle est arrivée. Elle s’est mise à chanter et je suis tombé amoureux de sa voix. Un coup de foudre artistique! Le lendemain, on s’est mis à écrire pour voir si l’alchimie de la veille pouvait se concrétiser: ça a fonctionné. Notre duo était né.

Vous avez composé votre premier titre, «You’re Mine», dans l’appartement de Gil, à Tel-Aviv. Qu’est-ce que ça fait de vous retrouver à le jouer dans des festivals comme Paléo ce soir?
(Gil) On l’a composé à notre troisième rendez-vous… et depuis on a fait pas mal de chemin, notamment en passant de deux à cinq pour former notre groupe. Sur scène, on se sent bénis, accomplis. C’était notre rêve, il est devenu réalité. On en profite à 200%.

Quatre mots pour définir Lola Marsh?
(Yael) Romantique et nostalgique.
(Gil) Cinématique et rêveur.



Vos sources d’inspiration?
(Gil) Yael et moi partageons beaucoup de connexions. On écoute des classiques, comme Elvis ou Pink Floyd, mais aussi de la pop, de l’electro. Nos inspirations sont hétéroclites.
(Yael) Il y a un livre qui me marque et me suit particulièrement, c’est «L’histoire sans fin» de Michael Ende. Enfant, je le lisais sans arrêt et son univers magique est une source d’inspiration perpétuelle. Je suis aussi fan de comédies musicales, «La mélodie du bonheur», c’est un univers qui me parle et ressurgit dans nos chansons.

A l’origine, ce qui est devenu votre titre «Wishing Girl» était un cadeau d’anniversaire de Yael pour vous, Gil. Un moment d’alcôve qui se transforme en morceau qui se sifflote en boucle. Vous vous nourrissez l’un l’autre?
(Gil) Yael a débarqué à mon anniversaire (encore! mais deux ans après la première rencontre) en chantant ce refrain… et je l’ai tout de suite arrêtée en lui disant qu’il fallait qu’on transforme l’essai en morceau. «Wishing Girl» était né.
(Yael) On s’inspire mutuellement… mais on se dispute aussi souvent. Un peu comme des frères et sœurs.

Et la suite?
Notre album est sorti en juin dernier… il est encore tout frais et on le fait vivre maintenant sur scène. On se concentre sur notre tournée, qui d’ailleurs va repasser par la Suisse cet automne.

Remember Roses, Lola Marsh, Universal Music.

Leurs prochaines dates en Suisse

Le 2 novembre 2017, Bierhübeli de Berne
Le 3 novembre 2017, Salzhaus de Winterthur
Le 4 novembre 2017, KIFF, Aarau


A lire aussi
Fischbach: romantisme et synthé cheap
Paléo 2017: nos bons plans food
Paléo 2017: à la rencontre des festivaliers

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.