Femina Logo

culture

Cinéma: 3 raisons de courir voir «Les heures sombres»

Darkesthour3

Le 7 janvier 2018, Gary Oldman acceptait le Golden Globe du meilleur acteur pour son rôle de Winston Churchill dans «Les Heures sombres».

© DR

Le synopsis

Mai 1940. Le Premier Ministre britannique, Neville Chamberlain, est brutalement contraint de prendre sa retraite, dans un climat politique de plus en plus tendu. Nommé d’urgence pour le remplacer, Winston Churchill, orateur hors pair, pilier du Parlement anglais et âgé de 65 ans, prend les rênes du Royaume-Uni dans un contexte catastrophique, tandis que l’armée d’Hitler s’empare progressivement de l’Europe. Une invasion de l’Angleterre semble imminente, mais 300 000 soldats britanniques sont coincés à Dunkerque. Churchill se doit alors de prendre une décision qui marquera à jamais l’Histoire de son pays: rassembler tout son courage et contre-attaquer avec puissance, ou accepter de négocier avec l’ennemi. On ne vous spoile pas, au cas où vos cours d’Histoire ne seraient plus qu’un lointain mirage… mais on a très, très envie de le faire!

Coup de cœur en trois temps

Le 7 janvier 2018, Gary Oldman acceptait le Golden Globe du meilleur acteur, sous une valse d’applaudissements, pour son rôle dans «Les Heures sombres». Ce prix, attendu et convoité, nous semble amplement mérité, depuis que nous avons découvert ce film surprenant. On vous souffle trois bonnes raisons de foncer derechef vous installer dans la salle obscure la plus proche. N’oubliez pas les popcorns- mais ne soyez pas surpris si vous oubliez de les manger!

Les 5 films qu'on a (incroyablement) hâte de découvrir en 2018

1. Gary Oldman est incroyablement… méconnaissable!

Dès sa première apparition, la salle de cinéma retient son souffle: Gary Oldman, l’acteur que nous avions notamment admiré dans le rôle de Siruis Black, le parrain d’Harry Potter, est une copie conforme de Winston Churchill. Les effets spéciaux sont hallucinants: il est Winston Churchill! La lèvre inférieure chevrotante, l’articulation pénible et la démarche décidée frôlant le ridicule… le personnage est là, authentique, et terriblement crédible, même si nous n’avons jamais eu le loisir d’observer les mouvements du véritable homme politique avec cette précision. Le physique, la voix et l’énergie qu’est parvenu à rassembler ce comédien de talent, déjà largement récompensé dans le passé (lauréat de l'Oscar du meilleur acteur, en 2012!), nous a scotchées à notre siège, du début à la fin. Le scénario, finement anglé et fidèle à l’Histoire, se pare des citations, des habitudes et des tics les plus célèbres de Churchill, se fendant même de dessiner la silhouette de son profil, à contrejour d’une fenêtre, telle qu’elle apparaît aujourd’hui sur de célèbres paquets de cigares. Croyez-nous, la performance de Gary Oldman va vous donner envie de lire la biographique de Churchill!

2. Les héroïnes sont irrésistibles

Evidemment (et heureusement), l’intrigue des «Heures sombres» ne tourne pas exclusivement autour de Churchill et des hommes qui prenaient les décisions cruciales durant cette période. A l’ombre de qu’on pourrait à tort considérer comme les coulisses de la catastrophe internationale que fut la guerre, les femmes œuvrent en silence, animées d'une combattivité égale à celle des hommes. Dans le rôle de l’infatigable sténographe de Churchill, on retrouve une Lily James mûrie et touchante, qui nous attendrit, puis nous impressionne. Aux côtés du Premier Ministre, sa lionne de femme, Clementine, lui offre tout son soutien. Incarnée par Kristin Scott Thomas, cette femme forte tient sa place de roc, conseille, conforte, félicite et appuie le défi immense qui attend son époux. On garde notamment un souvenir plus puissant de ces deux femmes, élégamment reléguées au premier plan, que du roi George VI, qui nous semble bien fluet et silencieux (du moins, au début…).

5 films «girl power» à découvrir en 2018

3. Les discours sont magnifiques

Pour sentir toute la puissance des monologues de Churchill, ainsi que sa locution bien particulière, nous ne pouvons que vous conseiller de regarder le film en version originale, sous-titrée: malgré une articulation légèrement maladroite (peut-être due aux multiples verres de Whisky avalés quotidiennement par ce mythique personnage), Gary Oldman maîtrise avec virtuosité les tournures de phrase exigeantes de l’ancien Premier ministre. Avec joie, les fans d’histoire britannique retrouvent leurs citations préférées, et se félicitent d'avoir retenu, ne serait-ce qu'une bribe de cette tranchante sagesse. Ainsi que le disait d’ailleurs Monsieur Churchill, dont la plume était aussi habile et aiguisée que ses monologues, «l’Histoire me sera indulgente, car j’ai l’intention de l’écrire».

Allez, une petite dernière, juste pour vous résumer au mieux l’atmosphère de ce chef d’œuvre cinématographique terriblement émouvant:

«Vous aviez à choisir entre la guerre et le déshonneur; vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre.»

Cinéma: «Plonger» de Mélanie Laurent suis le naufrage d'un amour fou

Podcasts

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Dans vos écouteurs

E8: Mieux s'organiser, pour tirer le meilleur de chaque journée

Bullet journal, méthode d'Eisenhower, anticipation, quête de perfection... la coach Caroline Moix nous parle d'organisation, pour nous aider à accorder davantage de notre temps à ce que nous aimons vraiment.

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.